Le MR le réclamait depuis plusieurs mois : le premier événement-test wallon va enfin avoir lieu grâce à la mobilisation du député Charles Gardier.

Depuis plusieurs mois, le député Charles Gardier et le président du MR Georges-Louis Bouchez demandent au comité de concertation l’autorisation d’organiser des événements-tests, comme cela s’est déjà fait dans d’autres pays (notamment en Espagne).

Georges-Louis Bouchez l’a toujours répété : « la liberté doit être la règle. Il n’est pas possible de maintenir indéfiniment des secteurs entiers fermés. Les artistes veulent retrouver la scène, et le public a également soif de culture ».

Avec la volonté de passer désormais d’une gestion de crise à une gestion de risques, le comité de concertation a finalement validé lors de sa dernière réunion le principe d’organiser des événements-tests.

Le député MR Charles Gardier, qui est aussi directeur des Francofolies de Spa, s’est battu pour obtenir l’autorisation d’un événement-test dans sa ville : un concert intérieur du groupe Ykons. Ce concert aura lieu le 7 mai. « Nous sommes prêts », dit Charles Gardier. « L’événement aura même déjà pu avoir lieu la semaine dernière. Mon souhait est de démontrer que les activités culturelles encadrées par des protocoles sanitaires peuvent reprendre en toute sécurité. Il est temps ».

Concrètement, ce concert sera une expérience scientifique qui permettra de mesurer l’efficacité des protocoles mis en place. Le concert accueillera 220 personnes, soit la moitié de la capacité de la salle. Le port du masque sera obligatoire et chaque bulle sera séparée par un siège vide. Le concert sera encadré par des tests : un test rapide préventif quelques jours avant le concert, un test rapide le jour du concert et un dernier test une semaine après. L’expérience sera validée par une société scientifique spécialisée en biostatistique et par les professeurs Coppieters (ULB) et Speybroeck (UCLouvain).

Pour Charles Gardier, l’événement-test doit permettre de donner des perspectives au secteur culturel à moyen terme. Georges-Louis Bouchez y voit lui la démonstration de l’importance que le MR accorde au secteur culturel : « Après des mois de confinement qui ont un très lourd impact sur la santé mentale, le MR se réjouit que le public et les artistes puissent retrouver les salles de spectacle. Ces événements-tests doivent nous donner de l’espoir ».

Charles Gardier a notamment déclaré “Je suis heureux que nous ayons été les initiateurs de cette dynamique nouvelle car nous devons sortir d’une gestion de crise et aller vers une gestion du risque.”

 

Découvrez l’article Sudpresse à ce sujet

Plus d’infos sur “Les concerts tests : J’Y PARTICIPE !”