Le Gouvernement wallon a adopté ce jeudi une série de mesures de soutien destinées aux détenteurs d’installations photovoltaïques de petites tailles mais aussi de l’ensemble des consommateurs, dans le cadre de l’entrée en vigueur du tarif prosumers (actuellement gelé jusqu’au 1er octobre 2020).

Pour rappel, le MR a toujours tenu à ce que les prosumers puissent s’inscrire dans une vision énergétique décarbonée forte et dans le respect de la parole donnée. En conséquence, lors des négociations du 3 mai dernier, le Gouvernement s’était accordé sur un montant de 200 M€ destiné à compenser la redevance prosumer selon certaines modalités encore à déterminer. Ce montant correspond à un budget de 242 M€, tenant compte de la TVA.

Avec la conclusion de cet accord, c’est un signal fort est ainsi donné aux ménages ayant investi ou voulant investir dans des panneaux photovoltaïques de moins de 10KW. Ceux-ci vont pouvoir bénéficier de compensations d’une part et de l’installation gratuite d’un compteur communicant leur permettant d’augmenter leur part d’autoconsommation d’autre part. Ces outils permettent aux nouveaux acteurs du marché électrique de jouer un rôle actif.

Les compensations ont été obtenues dans l’optique de donner un délai raisonnable aux Prosumers afin qu’ils puissent s’équiper d’un compteur double flux et qu’ils puissent augmenter concrètement leur taux d’autoconsommation individuelle, qui est un vecteur direct d’économies sur la facture. En plus de réduire dès lors la contribution financière des prosumers tout en respectant les principes généraux approuvés par la CWaPE, cela permettra de soulager le réseau électrique.

Après une large concertation des acteurs, le mécanisme prévoit que les Prosumers recevront un soutien pour l’électricité non autoconsommée qui couvrira 100% de la redevance prosumer pour les années 2020 et 2021. Pour les années 2022 et 2023, ce soutien sera réduit à 50% et constituera donc un incitant pour augmenter le taux d’autoconsommation. Au-delà de 2023, une nouvelle période tarifaire débutera et plus aucun soutien ne sera proposé.

Les Prosumers qui voudront faire constater l’augmentation effective de leur taux d’autoconsommation pourront demander le placement d’un compteur double flux. Le coût de l’installation de ce compteur, tout comme le coût du soutien à l’électricité non autoconsommée, sera supporté par le budget de la Région. La facture d’électricité des autres consommateurs ne sera donc pas impactée.

A l’attention de tous les consommateurs wallon, le Ministre wallon en charge de l’Energie est chargé par le Gouvernement d’élaborer un outil d’aide à la décision et de primes pour des équipements de « monitoring » et de « pilotage » dont pourront bénéficier l’ensemble des consommateurs d’électricité. Cela aidera bien-sûr les Prosumers à mieux autoconsommer, mais aussi tous les consommateurs d’électricité à adapter leur comportement pour faciliter la transition énergétique et utiliser de préférence cette électricité quand elle est abondante et bon marché. L’ambition ici est de favoriser les producteurs d’électricité d’origine renouvelable, en évitant des investissements non indispensables sur le réseau et en contenant la facture d’électricité de tous les clients.

Toutes ces propositions devraient être concrétisées très prochainement.