Le Ministre fédéral du Budget et de la Fonction Publique David Clarinval est intervenu ce matin sur les ondes de Bel RTL. Le Vice-Premier Ministre est revenu sur la situation budgétaire du pays et sur la nécessité pressante d’un Gouvernement fédéral de plein exercice.

Le Ministre du Budget introduit que, toutes entités confondues, le déficit est de 43 à 50 milliards d’euros cette année. David Clarinval explique que l’équilibrage du budget passe par le remboursement de l’argent déposé. La Belgique bénéficie actuellement de mécanismes de flexibilité de la Commission européenne et de la Banque centrale européenne. Ces institutions permettent à la Belgique d’acquérir des trésoreries à des taux négatifs.

A cette date, la Belgique a pris une trentaine de mesures en termes de dépenses et de recettes. Le chômage, le droit passerelle, l’achat de matériel et le rapatriement des Belges à l’étranger ont été les principales dépenses.

Le SPF estime la diminution des recettes à 20 milliards d’euros. Les décisions prises jusqu’à présent ont permis à l’économie belge de passer la crise avec le moins de dommage possible. La situation financière et sociale aurait été beaucoup plus grave sans les mesures adoptées.

Le directeur de la Banque nationale de Belgique pense que le pays a tiré sa dernière cartouche. Le Ministre du Budget, quant à lui, estime qu’il est encore possible de prendre des mesures ultra ciblées pour quelques secteurs. Il cite par exemple le tourisme et la culture. Il faudra toutefois reprendre le contrôle du budget.

David Clarinval affirme que le Gouvernement doit aujourd’hui rassurer les citoyens sur leur épargne. En effet, la population a épargné 12 milliards d’euros supplémentaires par peur de l’inconnu. Certains économistes misent sur un plan de relance belge basé sur les systèmes français ou allemands. Le Vice-Premier Ministre dit que, dans tous les cas, nous ne pouvons pas attendre que d’autres nous aident. Nous devons avancer.

Chèque de 300€, 6×50€ et 10 voyages en train

Lors du dernier super kern, les politiques présents ont acté notamment un chèque-consommation de 300€, une aide de 6×50€ pour les bénéficiaires du revenu d’intégration sociale notamment et 10 voyages en train gratuits pour les résidents belges. Le chèque-consommation permettra aux employeurs privés ou publics de donner une prime à leurs employés. Il sera défiscalisé. Celui-ci doit donner envie à l’employeur de l’utiliser pour des dépenses culturelles ou dans l’horeca par exemple. L’objectif est de faire profiter l’économie belge et non les multinationales.

En ce qui concerne les 10 voyages en train gratuits, le Ministre libéral indique qu’Ecolo a mis cette mesure sur la table. Le parti écologiste n’avait, à l’origine, pas détaillé la mesure en profondeur. De plus, les écologistes affirmaient que cela ne coûterait rien. Or la SNCB enverra la facture à l’Etat et demande une compensation financière. David Clarinval souhaite maintenant travailler à l’implémentation concrète de cette mesure.

David Clarinval souhaite un Gouvernement fédéral de plein exercice pour le 21 juillet

Le Ministre fédéral du Budget souhaite un Gouvernement fédéral de plein exercice rapidement. Celui-ci rappelle que le MR plaide maintenant depuis un certain temps pour ce gouvernement. David Clarinval pense que la formule du gouvernement minoritaire soutenu par 7 partis s’essouffle. Le Vice-Premier Ministre est conscient de la complexité, mais il espère une formation de gouvernement pour le 21 juillet. David Clarinval affirme que le parti libéral francophone se montre ouvert à toutes les solutions.