Le visage de Martin Luther King s’affiche depuis ce mercredi matin sur la façade du siège du Mouvement Réformateur. « Le Mouvement Réformateur réaffirme ainsi avec force son appel à construire une société basée sur l’égalité des possibles. C’était le sens du combat non-violent Martin Luther King, dont le message est plus que jamais d’actualité », déclare le président du MR Georges-Louis Bouchez.

« Son discours « I have a dream » prononcé à Washington en 1963 nous inspire encore aujourd’hui », poursuit Georges-Louis Bouchez. « En effet, nous prônons un modèle de société ouvert et tolérant. Dans cette société, il ne peut pas y avoir de place, même infime, pour le racisme, la xénophobie, l’antisémitisme, le rejet des musulmans, les discriminations fondées sur la couleur des gens, l’infériorité de la femme, la violence à l’égard des LGBTQI+, les crimes d’honneur, les mutilations génitales, les mariages forcés ou arrangés…».

Pour le président du MR, lutter contre de tels comportements doit être une priorité et ce dès, le plus jeune âge.   « Le racisme n’est pas une opinion c’est un délit qui doit sévèrement puni au même titre que doit être puni la discrimination à l’embauche, au logement ou les incivilités du quotidien dont sont trop souvent victimes les personnes d’origine étrangère », dit-il. C’est pourquoi le MR soutient également l’élaboration par l’ensemble des gouvernements, tous niveaux de pouvoir confondus, d’un plan d’action interfédéral contre le racisme : trop nombreux sont les citoyens à être encore fréquemment victimes de discriminations fondées sur des critères raciaux.

« Cet affichage sur la façade du MR est symbolique et permet au Mouvement Réformateur d’affirmer son soutien au mouvement #BlackLiveMatters, dans le respect des règles sanitaires en vigueur », conclut le président du MR.