Valérie Glatigny comprend l’angoisse des étudiants

La Ministre de l’Enseignement supérieur et de l’Enseignement de promotion sociale comprend l’angoisse des étudiants à l’approche des examens. La période est d’autant plus stressante qu’elle se déroule dans des conditions exceptionnelles. Dans l’optique de rassurer les étudiants, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) a fixé des balises très claires. Ainsi, les établissements d’enseignement supérieur avaient jusqu’au 27 avril pour fixer et communiquer les modalités d’examen aux étudiants. La matière, les caractéristiques et la nature de l’examen devaient se retrouver dans ces modalités. La deuxième balise était, quant à elle, fixée au 4 mai. Les étudiants pouvaient jusqu’à cette date, faire savoir à leur établissement s’ils rencontraient des problèmes matériels pour présenter leur examen. L’établissement est alors tenu de leur proposer une alternative pour que l’examen puisse avoir lieu.

Quant à l’Enseignement de promotion sociale, Madame Glatigny ne le délaisse pas. Le Gouvernement de la FWB a fixé la balise du 8 mai pour l’annonce des modalités d’examen et ce au plus tard 14 jours avant la date de l’examen.

Camps d’été, toutes les informations la 3ème semaine de mai

Valérie Glatigny, Ministre de la Jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) est consciente de l’importance pour les jeunes de socialiser. C’est pourquoi elle annoncera toutes les informations et modalités sur les camps d’été dans le courant de la troisième semaine de mai. Entre temps, il faut que les experts valident le protocole unique sur lequel Valérie Glatigny travaille en concertation avec son homologue néerlandophone. Ce travail entre le Nord et le Sud du pays est primordial pour que les jeunes des deux Régions puissent se rendre partout en Belgique. Il faut avant tout, pour la Ministre de la Jeunesse, que toutes les conditions matérielles soient réunies.

4 millions pour aider les clubs et les fédérations sportives

Les citoyens peuvent maintenant s’adonner à des activités sportives en extérieur sans contact, avec maximum deux personnes. Pour les activités sportives intenses, Madame Glatigny appelle à augmenter la distance de sécurité à 5 mètres. La Ministre des Sports insiste sur le fait qu’elle a tenu des réunions avec les Fédérations et les experts pour expliquer les conditions de reprise. Par ailleurs, Valérie Glatigny a donné l’occasion aux 70 fédérations sportives de poser des questions. Après la clôture des questions, son cabinet a rédigé un plan progressif et une note de synthèse, laquelle sera confirmée par le Conseil national de sécurité. Au-delà de ça, Valérie Glatigny a débloqué une aide de 4 millions d’euros pour aider les fédérations et les clubs durement touchés par la crise du Coronavirus.