Dans le contexte de la crise sanitaire, le Gouvernement avait décidé d’octroyer une prime unique d’encouragement de 985 euros bruts (c-à-d dont il faut retirer les cotisations sociales personnelles et les impôts) au personnel hospitalier. Ensuite, il avait étendu cette prime au personnel salarié des services de soins infirmiers à domicile. Aujourd’hui, le Conseil des Ministres a marqué son accord pour que cette prime de 985 euros bruts maximum soit également octroyée aux infirmiers indépendants effectuant des prestations à domicile ou en milieu hospitalier et aux travailleurs salariés des maisons médicales.

« Tous ces hommes et ces femmes dans le secteur des soins de santé méritent cette prime d’encouragement pour les efforts exceptionnels qu’ils fournissent. Qu’ils travaillent à l’hôpital, à domicile, ou en maison médicale, le travail a été particulièrement lourd ces derniers mois. Ils ont tout donné pour leurs patients et nous tenions vraiment à leur octroyer cette prime. Voilà qui est chose faite », déclare le ministre Frank Vandenbroucke.

Pour le ministre des Indépendants David Clarinval, « cette prime est surtout un geste symbolique, une manière de souligner notre reconnaissance envers les efforts incroyables des professionnels de la santé, y compris ceux qui travaillent sous statut d’indépendant. Nos remerciements ne seront jamais à la hauteur de leur engagement, mais prendre le temps de les formuler me tient à cœur ».

Concrètement, il s’agit du même montant que pour le personnel hospitalier et le personnel salarié des services de soins infirmiers à domicile. Le montant brut de la prime est de 985 euros pour toute personne qui a travaillé du 1er septembre au 30 novembre 2020 à temps plein ou, pour ce qui concerne les indépendants, toute personne qui a au moins 739 jours de contact (nombre de patients x nombre de jours de contact avec ces patients) durant cette période.

Pour les prestataires moins actifs, le montant sera calculé au prorata de leurs jours de contacts. Le nombre qui a été fixé ne devrait cependant pas entraîner un grand nombre de réductions. A noter également, tous les infirmiers et infirmières indépendant(e)s recevront cette prime, qu’ils aient effectué des prestations à domicile ou dans le milieu hospitalier, qu’ils travaillent exclusivement sous le statut d’indépendant ou qu’ils soient partiellement indépendants et partiellement salariés. Cette prime devrait être versée sur les comptes des infirmiers indépendants et des maisons médicales d’ici à la fin avril.

Ce faisant, le Gouvernement débloque ainsi un montant de près de 18 millions d’euros. « C’est un montant que les infirmiers ont bien mérité. S’ils ont choisi cette profession, c’est dans la grande majorité par vocation et non pour l’argent. Mais ils n’avaient jamais imaginé vivre une crise telle que celle que nous vivons encore aujourd’hui. Et ils ont tenu bon. Sans eux, notre système de santé, lui, n’aurait pas tenu bon », commente le Ministre de la Santé publique.