Ce mardi 13 juillet, la Vice-Première ministre et ministre des Affaires étrangères et des Affaires européennes, Sophie Wilmès, a rencontré le Ministre des Affaires étrangères de l’Égypte, M. Sameh Shoukry. Une réunion s’est déjà tenue hier en présence de l’ensemble de leurs homologues européens en marge du Conseil des Affaires étrangères (CAE). La bilatérale tenue aujourd’hui entre les deux ministres a permis de faire le suivi sur les grands sujets de discussions abordés hier, à savoir le rôle de l’Égypte dans le processus de pays ay Moyen-Orient, la situation liée au Barrage de la Renaissance (GERD) et les relations entretenues entre l’Union européenne et l’Égypte. Cette conversation a donc été approfondie aujourd’hui lors d’une réunion bilatérale.

L’Égypte joue un rôle de médiateur dans le processus de paix du Moyen-Orient. Sophie Wilmès : « notre pays apprécie le rôle crucial de l’Égypte dans l’obtention d’un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas lors de la dernière escalade de violence. On constate que l’Égypte est un partenaire précieux dans le processus de paix. »

À propos du Barrage de la Renaissance, la Vice-Première ministre s’inquiète de la montée des tensions dans la région. « Le Nil doit être et rester une source de prospérité commune aux onze pays qui partagent son bassin. Il faut à tout prix éviter un conflit. La Belgique appelle donc chaque partie à plutôt poursuivre le dialogue en vue de dégager une solution négociée. Il est clair que, pour la Belgique, l’Union africaine a, ici, un rôle à jouer. »

La Belgique a fait part de sa volonté de voir ses liens se renforcer avec l’Égypte et de pouvoir poursuivre le dialogue sur une série de dossiers d’intérêt commun. Les deux ministres ont, par exemple, relevé la bonne santé des relations commerciales entre leurs pays respectifs. Le fait que des entreprises belges soient particulièrement dynamiques sur le marché égyptien a été salué. Il existe également un potentiel important de coopération dans le domaine de l’hydrogène vert qui soutient l’ambition du port d’Anvers de devenir un hub énergétique central en Europe. La Belgique et l’Égypte souhaitent aussi davantage collaborer sur des thématiques cruciales comme la sécurité et la migration.

Enfin, Sophie Wilmès a profité de cette entrevue pour évoquer les droits humains, soulignant que la Belgique restait fermement opposée à la peine de mort. Elle a également souligné le rôle important des défenseurs des droits humains. « Un climat favorable à la société civile est un trait caractéristique des sociétés stables et prospère. » a avancé la Vice-Première ministre. « Celles et ceux qui défendent les droits humains, les journalistes, les chercheurs, les académiques et tous ceux qui composent une société civile active aident au développement démocratique et économique d’une nation. Ils contribuent aussi à établir la stabilité politique. »

1771
1890
Inondations en Wallonie
Numéro d'urgence
Indépendants & PME
Toutes les mesures de soutien