Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a, sur proposition de la Ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Glatigny, adopté en troisième lecture l’avant-projet de décret réformant la formation initiale des enseignants (RFIE). Le texte instaure dorénavant un stage de longue durée pour les futurs enseignants – destiné à favoriser leur insertion dans leur environnement professionnel.

« En Fédération Wallonie-Bruxelles, près de 25% des enseignants quittent la profession au début de leurs parcours. Il est crucial de permettre aux futurs professeurs une entrée progressive, encadrée et accompagnée dans leur métier. C’est l’objectif de ce stage de longue durée », souligne Valérie Glatigny.

Durant le deuxième cycle de la formation initiale, l’étudiant devra dorénavant réaliser un stage de longue durée au cours d’une année scolaire / académique. Ce stage – qui comptera pour une partie significative des crédits d’études dédiés à la pratique – se tiendra de préférence au sein du même établissement. Il permettra à l’étudiant d’articuler pratique au sein des écoles et retours réflexifs avec les maîtres de formations professionnelles et les formateurs.

La COCOFIEorgane rassemblant les représentants des étudiants, des établissements et des pouvoirs organisateurs – sera chargée de donner un avis au Gouvernement sur les modalités organisationnelles et opérationnelles de cette mesure. Il s’agira de favoriser une expérience qui permette à l’étudiant d’exercer autant que possible l’ensemble des domaines de compétences de son futur métier, et de connaître le plus de moments significatifs de la vie d’un membre d’une équipe pédagogique.

Plus d'infos