Lancés en avril dernier par le Gouvernement de Wallonie, sur proposition du Ministre de l’Economie Willy BORSUS, les projets de reconversion des anciens sites industriels d’ArcelorMittal (Liège) et de Carsid (Charleroi) franchissent aujourd’hui une nouvelle étape : la sélection des prestataires chargés de traduire les enjeux et les défis à travers d’ambitieux Master Plans stratégiques de redéploiement.

Pour le Ministre de l’Économie Willy BORSUS : « C’est un objectif majeur de la législature. Après le site de BASF à Feluy, ce sont aujourd’hui deux autres dossiers majeurs et stratégiquement bien situés que nous voulons faire avancer ».

Le 30 avril 2020, le Ministre de l’Economie entamait le processus de reconversion de deux nouveaux grands espaces laissés en friche suite à la disparition de l’activité industrielle : le site de Carsid situé à Charleroi et qui couvre une surface de 108 hectares ainsi que des terrains d’ArcelorMittal en région liégeoise qui comptabilisent à eux seuls 282 hectares répartis entre Chertal, le plus vaste (180 hectares) et trois autres sites sis sur la commune de Seraing (les sites des Haut Fourneau 6, Haut Fourneau B et de la Cokerie d’Ougrée, de 34 hectares chacun).  À cela s’ajouteront également la reconversion du site de Marchin, ainsi que celle de La Louvière. Un mandat a été donné à la SOGEPA, outil financier du Gouvernement spécialisé dans les reconversions, pour négocier, acquérir, assainir et redéployer ces territoires.

Ces deux grands projets s’inscrivent dans la volonté gouvernementale de dépolluer et reconvertir 100 hectares par an, à la fois pour pallier la pénurie de grands terrains en Wallonie (soutien de l’activité économique et de l’emploi), mais aussi pour rencontrer l’objectif de désartificialisation des terres.

C’est dans ce contexte que les projets de Carsid et des anciennes friches liégeoises d’ArcelorMittal viennent de franchir une nouvelle étape importante avec la désignation des prestataires qui seront chargés de traduire à travers d’ambitieux Master Plans stratégiques la vision d’avenir pour ces sites. C’est le Studio Paola Viganò & SWECO pour Carsid (Charleroi) et l’Agence TER pour les sites liégeois qui ont été sélectionnés au terme d’une procédure rigoureuse et exigeante qui traduit les ambitions du Gouvernement pour ces sites structurants situés au cœur de ces deux métropoles wallonnes. Déjà forts d’une expérience reconnue dans d’autres projets de reconversion, ces deux prestataires ont pu démontrer de leur expertise et leur enthousiasme tout au long du processus de sélection ainsi que de réelles aptitudes à pouvoir se mettre à l’écoute. Chacun des deux prestataires sélectionnés rassemble une équipe multidisciplinaire dont il assurera la coordination tout au long de la phase opérationnelle.

Il s’agit maintenant de lancer la réflexion autour de ces sites. Une réflexion que les deux prestataires sont chargés de traduire à travers les Master Plans, en entendant et intégrant dans leur réflexion les enjeux à la fois au niveau local (mobilité, compatibilité avec l’environnement immédiat…), régional (attractivité territoriale et redéploiement d’activité à haute valeur ajoutée) et transfrontalier (complémentarité des projets et des activités redéployées).

La tâche à mener dans les prochains mois est conséquente, mais fondamentale. Car c’est d’une dynamique collaborative et constructive entre et avec les différents niveaux de pouvoir, les structures territoriales, les parties prenantes, etc. que naîtra l’innovation attendue en matière d’urbanisation et de distribution de fonctions, de qualité de vie, de mobilité, d’environnement, de biodiversité et d’économie circulaire, d’implantation de nouvelles activités industrielles, de développement d’écosystèmes complémentaires et à haute valeur ajoutée, de valorisation et de développement des compétences locales.

Willy BORSUS : « L’avancée est importante et je suis convaincu que l’on peut faire de ces projets des exemples de reconversion à la fois au niveau régional, mais aussi à l’international grâce aux compétences, à la connaissance et à l’engagement de tous les acteurs et parties prenantes ».

Le travail pour l’élaboration de ces deux Master Plans commence immédiatement. Leur formalisation est attendue pour la mi-2021.