Anne-Charlotte d’Ursel et David Weytsman, Députés MR, apprennent, avec consternation, que le Gouvernement bruxellois profite de cette période de confinement, empêchant tout débat politique au Parlement, pour poursuivre la généralisation du 30km/h à toute la région de Bruxelles-Capitale.

Anne-Charlotte d’Ursel, Présidente de la Commission Mobilité au Parlement bruxellois rappelle : « Le MR n’est pas opposé à une zone 30 plus étendue qu’actuellement (67% des voiries bruxelloises sont déjà en zone 30) mais cela ne peut se faire qu’après avoir réalisé les travaux nécessaires. La zone 30 pourra alors être étendue à d’autres quartiers en tenant compte de leur spécificité. Cette décision ne doit pas être imposée unilatéralement dans toute la Région bruxelloise ! Le MR est pour DES zones 30 et non pour UNE zone 30. »

David Weytsman, Député bruxellois, rappelle avoir plaidé hier en Commission Mobilité, pour une véritable stratégie d’urgence et de déconfinement, en 6 priorités, dont la reprise des travaux visant notamment à améliorer la sécurité routière. Pour David Weytsman, « Cela doit permettre d’aménager et de rénover les 100 plus dangereuses ZACA (zones à concentration d’accidents) bruxelloises mais aussi de relancer les grands chantiers qui nécessitent d’arrêter le trafic ! »

Les Députés expliquent : « Dans les prochaines semaines, il faudra gérer une hausse importante du nombre de cyclistes et d’automobilistes, se détournant des transports en commun qu’on ne pourra plus voir bondés avant longtemps ! Il faudra en outre éviter des embouteillages. Ce n’est pas non plus en juillet, quand l’activité reprendra, qu’il faudra annoncer de nouveaux travaux du tunnel Léopold II. La Ministre de la mobilité manque d’anticipation. »

Pour rappel, voici les 6 priorités succinctement :
– Protéger toutes celles et ceux qui travaillent dans le secteur des transports mais aussi, évidem- ment, protéger tous les clients ! Faire respecter les règles sanitaires !
– Permettre à toutes celles et ceux qui le doivent, de se rendre sur leur lieu de travail.
– Accompagner tous les acteurs de la mobilité, y compris les acteurs privés. Nous en aurons besoin dans les prochains mois ! C’est une véritable oppportunité de les intégrer dans une straté- gie globale de mobilité.
– Faire respecter les règles de sécurité routière… pour protéger les usagers vulnérables.
– Planifier la reprise de travaux, visant notamment à améliorer la sécurité routière.
– Faire du télétravail, une priorité régionale !