La situation sanitaire liée à l’épidémie de Coronavirus demeure préoccupante. 33.573 belges ont été testés positivement dans notre pays. 5524 personnes sont aujourd’hui hospitalisées dont 1204 aux soins intensifs ce qui demeure largement gérable par nos hôpitaux. 4440 personnes sont malheureusement décédées.

Notre premier objectif a néanmoins été réalisé : permettre à nos hôpitaux de maintenir une capacité d’accueil suffisante pour soigner et traiter au mieux nos patients, singulièrement ceux qui se trouvent aux soins intensifs. Grâce aux mesures de confinement, jamais la Belgique, au niveau national, n’a dépassé les 54% d’occupation des lits en soins intensifs. Depuis le 15 mars, 7107 personnes ont quitté l’hôpital, guéries.

Nous sommes par ailleurs bien conscients de la situation extrêmement compliquée dans les maisons de repos et de soin où plus de 200.000 tests sont aujourd’hui réalisés sur les résidents et le personnel soignant.

Nous maintenons nos efforts, notamment, au niveau des commandes de masques : plus de 134 millions de masques chirurgicaux et de 54 millions de masques FFP2 ont été commandés, en partenariat avec les entités fédérées.

La progression du virus ralentit grâce à nos efforts collectifs. Elle n’est cependant pas terminée.

Le Conseil National de Sécurité s’est réuni à nouveau ce 15 avril 2020. A l’issue de cette réunion, plusieurs décisions ont été annoncées, prises sur base des recommandations des experts scientifiques et médicaux:

  • Prolongation des mesures de confinement décidées le 17 mars jusqu’au dimanche 3 mai inclus. Ces mesures avaient déjà été prolongées à deux reprises, jusqu’au 19 avril. Le Conseil National de Sécurité les prolonge donc à nouveau de deux semaines. Ces mesures sont les seules qui nous permettront de lutter efficacement contre la pandémie. Le détail de ces mesures est rappelé sur info-coronavirus.be/fr.
  • Pour que cette prolongation soit supportable pour tous, les pépinières, jardineries et les magasins de bricolage vont pouvoir rouvrir en maintenant les mêmes règles de distanciation que pour les magasins d’alimentation. Pour rappel, les chantiers peuvent se poursuivre moyennant le respect des règles de distanciation sociale. Il en va de même pour les recyparcs qui peuvent toujours ouvrir moyennant ces mêmes règles.
  • Les visites dans les structures d’hébergement (maisons de repos, maisons de repos et de soins et centres pour personnes handicapées) sont désormais autorisées par une personne seule (toujours la même) à condition que cette dernière n’ait pas montré le moindre signal de contamination depuis deux semaines. Les établissements concernés devront s’assurer de cet élément. Cette visite individuelle est également permise pour les personnes isolées et qui ne sont pas en mesure de se déplacer.
  • Les écoles ne rouvriront pas le 20 avril. Une décision sera prise dans le cadre de la stratégie de déconfinement et sera possiblement annoncée lors de la prochaine conférence de presse qui fera suite au Conseil National de Sécurité du vendredi 24 avril prochain.
  • Les règles générales concernant les entreprises et le monde du travail, annoncées le 17 mars, ne changent pas. Les entreprises qui ne respectent pas ces règles seront sanctionnées, dans un premier temps, et fermées en cas de récidive. Il en va de même des règles de confinement imposées aux citoyens. La police continuera à veiller et à sanctionner.
  • Au niveau de l’avenir, personne ne peut dire quand nous reprendrons le cours normal de nos vies. Un nouveau Conseil National de Sécurité se tiendra la semaine prochaine avec pour objectif de mettre en place le déconfinement progressif, dès le début du mois de mai. Avec plusieurs piliers en la matière : respect de la distanciation sociale, dépistage massif, mise en place de « tracing » par les entités fédérées et nouvelles règles relatives au monde du travail.
  • Le port du masque, même celui « de confort », jouera certainement un rôle dans ce processus de déconfinement. Le port des masques en tissu sera ainsi fortement conseillé même s’il ne constitue pas une sécurité à part entière et qu’il ne remplacera jamais les mesures de confinement, d’hygiène ou de respect des distances de sécurité. Nous demanderons à cet égard le lancement d’une production nationale, voire au-delà.
  • Le prochain Conseil National de Sécurité permettra d’annoncer, sur base du travail du GEES (le groupe d’experts en charge de l’exit strategy)un timing de sortie, les conditions de réouverture des commerces, des restaurants, des bars, des écoles, des stages, des mouvements de jeunesse, de la capacité de voyager, etc.
  • Nous pouvons déjà annoncer qu’il n’y aura pas d’événements de masse, comme les festivals, avant le 31 août prochain. Plus de précisions viendront à l’avenir quant à la taille des futurs rassemblements de personnes. Ce sera le travail du GEES de proposer un timing et des modalités précises de déconfinement avant que le monde politique, sur cette base, ne prenne les décisions qui s’imposent.
  • La reprise du monde du travail fera l’objet de protocoles d’accords dans les différents secteurs. Le télétravail sera encore privilégié dans les prochaines semaines.

Informations utiles