Plus d’un mois après le début du confinement, le Groupe MR du Parlement bruxellois demande au Gouvernement bruxellois de prendre des mesures complémentaires pour soutenir les entreprises et les indépendants qui connaissent une baisse importante de leur chiffre d’affaires mais qui ne remplissent pas les critères pour pouvoir bénéficier de la prime régionale.

Les libéraux bruxellois plaident aussi pour une aide plus ciblée et moins arbitraire que la prime unique qui tiendrait compte des pertes réelles, à l’instar de la prime corona mise sur pied en Flandre. Cette prime de 3.000 euros est octroyée aux entreprises qui enregistrent une baisse de leur chiffre d’affaires d’au moins 60%.

Alexia Bertrand, Cheffe de file des libéraux au Parlement bruxellois : « La prime unique a permis de soulager une série de secteurs pénalisés par la fermeture obligatoire, mais on reçoit beaucoup d’appels au secours des oubliés, ceux qui ne bénéficient pas de la prime mais qui enregistrent néanmoins une baisse record de leurs activités et de leurs recettes. C’est le cas par exemple de certaines librairies ou encore de certains praticiens, notamment dans le secteur de la santé, comme les kinés. On constate que les centres médicaux comptent parmi les grands oubliés des mesures de soutien régionales. A l’heure où l’on ne cesse de répéter que le secteur de la santé est primordial, c’est un fameux paradoxe ! Ceux qui sont face à toute une série d’obligations, comme des investissements importants dans du matériel, risquent de sortir de la crise dans un piteux état. »

Plusieurs centres médicaux tirent la sonnette d’alarme. Certains praticiens face à la baisse bru- tale de leurs activités de 0 à 30% ne sont plus en capacité de payer les différents frais liés à leur profession, comme la location des modules. Aux charges locatives, s’ajoutent les charges quoti- diennes des centres qui restent ouverts : gaz, électricité, téléphone, internet ainsi que le person- nel administratif et le personnel de nettoyage, qui intervient plus régulièrement. En sus, ces centres ont dû eux aussi s’équiper en urgence face à la crise pour protéger leur personnel soignant et leurs patients.

La Députée MR Clémentine Barzin et le Président des libéraux bruxellois, également Député régional, abondent dans le même sens.

Clémentine Barzin : « Suite aux échanges que nous avons eus avec des acteurs issus de différents secteurs, on constate que la prime régionale ne suffira pas. Il y a encore les indépendants du sec- teur de la construction, dont l’activité est considérablement diminuée par manque de matériaux disponibles, qu’il faut aussi soutenir. Aucune mesure n’est par ailleurs encore annoncée concer- nant les entreprises de plus de 50 équivalents temps plein. »

David Leisterh ajoute : « Si nous sommes conscients des réalités budgétaires, nous plaidons pour des mesures complémentaires pour les professions libérales dont les activités sont fortement ralenties. Pour certaines professions libérales, notamment dans les secteurs de l’aide ou de la santé, les mesures de distanciation sociales sont impraticables. Nous remercions chaque jour ces hommes et femmes parce qu’ils prennent soin de nous, il serait tout à fait regrettable que le gou- vernement bruxellois les oublie. »

Les trois Députés libéraux avaient déjà pointé du doigt le retard pris par la Région bruxelloise dans la mise en œuvre de la prime unique de 4.000 euros. Ensemble, ils rappellent l’importance de prendre toutes les mesures adéquates rapidement pour éviter ainsi les fermetures définitives et les pertes d’emplois. « Il faut permettre aux indépendants et aux entreprises de passer la vague », résument-ils.

Ils enjoignent également le Gouvernement bruxellois à s’inspirer des mesures prises par la Région wallonne pour booster le e-commerce en cette période de confinement. Même si cela ne permet pas de compenser intégralement les pertes de revenus, le passage à l’e-commerce peut per- mettre à certains commerces d’amortir leurs pertes. La Région wallonne a annoncé que l’offre de formation en matière d’e-commerce serait amplifiée ces prochains jours.