Lancé en 2016 pour répondre au constat alarmant posé par les acteurs de terrain et la difficulté pour les gestionnaires de maintenir leurs outils en état, le Plan Piscines doit permettre de rénover le parc des piscines wallonnes publiques en réduisant au maximum les consommations énergétiques et en favorisant l’utilisation de sources d’énergie renouvelables.

Les projets devaient s’inscrire dans un ou plusieurs des 4 critères pondérés : La réduction de l’empreinte carbone, l’accessibilité des piscines aux personnes à mobilité réduite et aux personnes atteintes de tout type de déficience, le développement d’aménagements favorisant l’apprentissage de la natation et la réduction de l’utilisation du chlore.

En mai 2018, le Gouvernement wallon approuvait 33 dossiers pour un montant global de 110.000.000 € (55.000.000 € de subsides + 55.000.000 € de prêts à taux 0%).

Les délais d’attribution des marchés, initialement fixés à mai 2020, ont été prolongés, avec la crise du Covid-19, au 29 septembre 2020. Néanmoins, des dossiers ont déjà été rentrés et les promesses fermes ont été signées pour 9 d’entre eux. Les travaux pourront donc rapidement commencer pour les piscines suivantes :

  • Ath
  • Mons
  • Province du Brabant wallon – Bois de Rêves
  • Tournai
  • Soignies
  • Saint-Ghislain
  • Gembloux
  • Sambreville
  • Vielsam (déjà approuvé sous la précédente législature)

Seuls 3 dossiers ont été abandonnés à ce jour : Philippeville, Bastogne et Peruwelz/Leuze-en-Hainaut.