Les chiffres sanitaires très encourageants annoncés par les autorités depuis quelques semaines permettent d’envisager sereinement une reprise de quasiment tous les secteurs de notre économie. Depuis le début de ce déconfinement, le contexte évoluant et les connaissances scientifiques étant de plus en plus précises quant à l’évolution du virus, le processus est évolutif, dans l’intérêt des citoyens. La décision récente de permettre à plus d’élèves de retrouver le chemin de l’école dès le mois de juin en est une parfaite illustration.

Le Conseil National de Sécurité a pris la décision, en accord avec le GEES, ce mercredi, de passer en phase 3  du déconfinement dès le 8 juin prochain, c’est-à-dire dès lundi.

 

Une philosophie nouvelle

L’approche, par rapport aux règles en vigueur jusqu’à aujourd’hui, fait l’objet d’un basculement : nous avons commencé par tout interdire. C’était le confinement. Au fur et à mesure, la reprise de certaines activités a été autorisée. C’est pourquoi le paradigme de ce moment était « Tout est interdit sauf quelques exceptions… »

Dès le 8 juin, nous pourrons donc raisonner différemment avec, comme point de départ, nos libertés. Désormais, « Tout sera permis sauf quelques exceptions ».  Ce changement d’approche élargit très largement le champ des possibilités.

Le virus est encore parmi nous, pourtant, est encore parmi nous ce qui a pour conséquence que le Conseil National de Sécurité est toujours dans l’obligation d’exclure certaines activités.

Ces activités qui resteront interdites le seront car elles impliquent :

  • Soit des contacts trop rapprochés entre les individus ;
  • Soit des rassemblements de masse ;
  • Ou encore parce que des protocoles n’ont pas encore pu être définis ; c’est-à-dire des règles spécifiques à un secteur.

 

Les règles d’or

  1. Les mesures d’hygiène restent indispensables. Les recommandations telles que « se laver les mains régulièrement » ou « ne pas se faire la bise ou se serrer la main » doivent continuer à être suivies scrupuleusement.
  2. Préférez les activités en extérieur car le risque de transmission y est plus faible. Si ce n’est pas possible, assurez-vous que votre pièce est suffisamment ventilée.
  3. Prenez des précautions supplémentaires avec les personnes à risque.
  4. Les distances de sécurité restent d’application sauf pour :
  • Les personnes de votre foyer,
  • Pour les enfants de moins de 12 ans entre eux.
  • Pour personnes avec qui vous avez des contacts plus rapprochés, autrement dit votre « bulle » élargie.

Si vous n’êtes pas en mesure de les respecter, vous devez porter un masque.

 

Elargissement de nos contacts sociaux

La règle des 4 personnes est définitivement remplacée

  1. Vous pouvez avoir des contacts plus rapprochés avec 10 personnes différentes par semaine en plus de votre foyer, c’est votre « bulle personnelle » élargie.

Cette règle compte pour chaque personne. Ce droit donc est tout à fait individuel. Ces personnes peuvent changer de semaine en semaine.

La limite de 10 par semaine aura pour conséquence de continuer à limiter les contacts malgré tout. De plus, elle permettra de savoir précisément avec qui vous avez eu des contacts plus rapprochés en cas de contamination.

  1. Les réunions de groupe seront restreintes à 10 personnes maximum, enfant compris.

Cela vaut pour toutes les réunions, indépendamment du fait qu’elles aient lieu à votre domicile ou en dehors de celui-ci, comme dans un parc ou un restaurant.

Dès lors, cette règle doit être suivie en bonne intelligence, dans l’esprit d’une protection mutuelle et réciproque sur le thème : « en respectant les règles, je te protège et tu me protèges ».

 

Cadre réglementaire des activités organisées

Le télétravail sera organisé dès que possible. Toutes les activités organisées à nouveau se feront dans le cadre de protocoles à mettre en place avec les différents secteurs.

 

Réouverture de l’HORECA avec exceptions

Les établissements de l’HORECA peuvent rouvrir dès le 8 juin, à l’exception des casinos et établissements de jeux qui ne pourront ouvrir avant le 1 juillet. Le 1er juillet, les salles de banquet et de réception pourront également rouvrir avec 50 personnes au maximum.

Les boites de nuit, discothèques ne pourront, eux, rouvrir avant la fin août.

Les cafés, bars, restaurants, eux, peuvent rouvrir dès le 8 juin en respectant un protocole précis :

  • Une distance de sécurité de 1,5m entre les tables ;
  • Maximum 10 personnes par table ;
  • Chaque client devra réserver sa table et s’y asseoir ;
  • Les serveurs devront porter un masque ;
  • Les établissements pourront ouvrir jusqu’à 1h du matin maximum.

 

Reprise progressive du secteur culturel

Le secteur culturel est un autre secteur en souffrance pendant cette crise sanitaire.

À partir du 8 juin, toutes les activités culturelles sans public pourront reprendre. Les représentations avec public ne seront pas encore permises lundi prochain mais elles pourront reprendre à partir du 1er juillet.

Ici encore, des règles précises relatives à la gestion de l’audience seront prévues telles que le respect de la distance de sécurité dans le public et 200 personnes présentes au maximum.

Le 1er juillet, les cinémas pourront rouvrir sous les mêmes conditions.

L’organisation des activités doit être prévue de telle manière que l’on évite les rassemblements trop importants ; par exemple, en dehors de la salle de spectacle. Ainsi, lorsque vous participerez à des activités culturelles – mais aussi de loisirs – le port du masque y est en tout temps recommandé.

 

Reprise du sport

Dès ce 8 juin, les activités sportives peuvent reprendre, tant pour les amateurs que les professionnels, en intérieur ou extérieur, tant pour l’entrainement que pour les compétitions. Les salles de fitness pourront également rouvrir, en suivant certains protocoles.

Les sports de contact (judo, boxe, basket-ball, football, etc.) peuvent poursuivre les entrainements, sans contact. Au niveau des infrastructures sportives, les douches et vestiaires doivent rester fermés. Les piscines et centres de bien-être demeurent, eux aussi, fermés.

Les activités sportives ou culturelles organisées en groupe peuvent avoir lieu si elles sont encadrées – par exemple, par un coach ou un animateur – et ne peuvent pas compter plus de 20 personnes, comme c’était le cas seulement pour les entrainements auparavant. Ce nombre sera augmenté à 50 à partir du 1er juillet.

Les distances de sécurité doivent être bien entendu respectées.

 

Cérémonies religieuses

Elles peuvent reprendre dès le 8 juin, en respectant les règles de distanciation sociale, en respectant un nombre maximal de 100 invités ou 100 personnes. Ce nombre passera à 200 dès juillet, en analogie avec les secteurs du sport et de la culture.

 

Les voyages

Il sera déjà possible le 8 juin de partir en excursion d’un ou plusieurs jours en Belgique.

À partir du 15 juin, la Belgique réouvrira ses frontières vers et au départ des pays appartenant à l’Union européenneRoyaume-Uni compris – et les 4 autres pays « Schengen ». Chaque pays décide seul de l’ouverture de ces frontières aux conditions imposées par le pays d’accueil.

Pour connaitre la situation de votre pays de destination, il est conseillé de vous rendre sur le site Internet belge des Affaires étrangères.

Les conditions relatives aux voyages hors-Europe devront être déterminées à la lumière de l’évolution des discussions au niveau européen.

 

Les activités de loisirs et de détente

Quant aux activités de loisirs et de détente qui animent la période estivale, elles seront autorisées à partir du 8 juin à l’exception :

  • des conférences
  • des parcs d’attraction et des plaines de jeux en intérieur ;

… qui ne pourront reprendre qu’à partir du 1er juillet.

 

Les fêtes populaires et événements de masse

L’été est aussi propice aux rassemblements, à l’organisation de kermesses ou de fêtes de villages. Ces activités étant de nature à générer des foules, elles restent interdites jusqu’au 1er aout.

Elles pourront ensuite reprendre graduellement. Pour ce faire, un outil d’évaluation en ligne sera mis à la disposition au début de l’été à destination des organisateurs qui souhaitent se renseigner sur la possibilité ou non d’organiser un événement.

Les grands événements de masse resteront interdits jusqu’au 31 août, comme annoncé précédemment.

 

L’avenir : les phases 4 et 5

La date du 8 juin n’est pas la ligne d’arrivée de ce déconfinement. Des étapes doivent encore être franchies. Les phases 4 et 5 du déconfinement s’étaleront sur les mois de juillet et août si la situation épidémiologique le permet. Toutefois, c’est un grand pas en avant que nous franchissons.

Le changement d’approche est important ; il simplifie aussi les règles à suivre mais il ne faut faire l’erreur de croire que la page de la crise sanitaire est définitivement tournée :  le Coronavirus n’a pas disparu. Les risques non plus.

C’est pour cela que le Conseil de sécurité compte plus que jamais sur :

  • votre bon sens,
  • votre sens des responsabilitésqui vous guide depuis la mi-mars.
  • Et bien sûr votre esprit de solidarité

 

 

Informations utiles