Ce lundi 15 octobre au JT de la RTBF, Olivier Chastel, président du Mouvement Réformateur, a fait le point sur les résultats des élections communales et provinciales.

Un vote de rejet pour le PTB et un vote d’adhésion pour Ecolo

Pour Olivier Chastel, la hausse des résultats du PTB est liée à un vote de rejet de plusieurs électeurs. En effet, ces derniers ne se reconnaissent plus dans les politiques traditionnelles.

Pour Ecolo, il s’agit d’un vote d’adhésion par rapport à l’actualité et à l’environnement. Il existe une série de sujets sur lesquels des familles politiques ne s’expriment pas assez. Olivier Chastel l’affirme, le MR prendra des leçons par rapport à ces élections-ci.

Enfin, le MR est conforté dans son ancrage local. Il a augmenté son nombre de bourgmestres en Wallonie par rapport à 2012, et dispose de 9 majorités absolues supplémentaires.

Bruxelles: le MR ne perd presque pas d’élus

Lorsque l’on regarde attentivement les résultats sur la région bruxelloise, on observe que le MR ne perd presque pas d’élus. Les responsables du PS, connaissant le score d’Ecolo, ont décidé de faire basculer une série de majorité (Anderlecht, Bruxelles-ville, Ixelles, etc.) afin de mettre le MR dans l’opposition.

Charleroi: reconstruire la ville dans une majorité plurielle

Olivier Chastel a pleine confiance en ses deux échevins carolos (Cyprien Devillers et Ornella Cecing) qui ont réalisé un excellent travail durant ces six dernières années. Des enseignements vont être tirés de ces résultats. Le président l’annonce, le MR possède l’envie de reconstruire Charleroi dans une majorité plurielle.

L’éventuelle alliance entre NVA et Vlaams Belang à Ninove considérée comme dérangeante

Olivier Chastel trouve dérangeante l’éventuelle alliance entre la NVA et le Vlaams Belang dans la commune de Ninove. Le MR ne gouvernera jamais avec les extrêmes (droite ou gauche). Il s’agirait là d’un très mauvais signal démocratique.