Ce vendredi 5 février se déroulait un nouveau Comité de concertation. Démarrée à 14 heures à Bruxelles, cette réunion rassemblait, comme à son habitude, l’ensemble des autorités compétentes pour la gestion de l’épidémie de Covid-19 dans notre pays. Alors que les Belges sont chaque jour de plus en plus nombreux à se faire vacciner, les appels de la population à lâcher du lest se multiplient.

La situation en Belgique

Bien que le nombre d’infections augmente légèrement, notamment vu le nombre croissant de tests et la proportion plus élevée d’infections chez les jeunes ; le nombre d’hospitalisations affiche une diminution progressive, le taux de reproduction diminue légèrement, le nombre de décès diminue, la campagne de vaccination a démarré et progresse, ciblant en premier lieu les groupes vulnérables (centres de soins résidentiels, 65+ et les personnes avec des problèmes de santé sous-jacents).

Mesures d’assouplissements

  • Les salons de coiffure peuvent rouvrir le 13 février dans le strict respect des protocoles et pour autant que les conditions supplémentaires prévues ont été intégrées (voir protocoles)
  • Les autres professions de contact non médicales (plus précisément les instituts de beauté (y compris les bancs solaires non automatisés), les instituts de pédicure non médicale, les salons de manucure, les salons de massage, les barbiers et les salons de tatouage et de piercing) seront autorisés à rouvrir le 1er mars
  • Aucune limite de temps ne doit être prévue pour la durée de traitement. Les traitements de plusieurs personnes à la fois (par exemple, le traitement en duo) par un même employé sont permis, pour autant que la superficie de la salle le permet et moyennant le respect des règles sanitaire en vigueur
  • Les parcs zoologiques peuvent rouvrir à partir du 13 février selon les mêmes conditions que les parcs naturels
  • Les maisons de vacances dans les villages de vacances, les parcs de bungalows et les campings peuvent rouvrir à partir du 8 février selon les conditions des autres types d’hébergement, c’est-à-dire à l’exclusion de leur restaurant, de leur débits de boissons et de leurs autres facilités communes, et avec strict respect des protocoles
  • Visites de biens accompagnées par des professionnels dans le secteur immobilier à partir du 13 février 2021
  • Les professionnels des professions de contact non médicales doivent porter des masques chirurgicaux agréés. Les masques doivent être portés correctement et remplacés lorsqu’ils sont visiblement souillés, endommagés ou mouillés. En tout état de cause, ils doivent être remplacés après 4 heures d’utilisation intensive (p.ex., si on a beaucoup parlé) ou au plus tard après 8 heures
  • Les prestations de services à domicile restent interdites pour les professions de contact non médicales
  • L’obligation de test pour les voyageurs en provenance d’une zone rouge (actuellement à partir de 12 ans) est étendue à tous les enfants âgés de 6 ans et plus. Cela s’applique à la fois au test négatif avant l’entrée sur le territoire pour les non-résidents et au(x) test(s) après l’arrivée pour les résidents et non-résidents
  • Les masques faciaux doivent couvrir la bouche, le nez et le menton, épouser étroitement les côtés de votre visage, et être attachés derrière les oreilles. Écharpes, buffs, bandanas et autres ne sont plus des alternatives acceptables.

Le Comité confirme que la réduction progressive des limitations actuelles relatives aux contacts sociaux, ainsi que par rapport à la poursuite de l’ouverture de l’activité économique, sportive, culturelle, événementielle et de jeunesse sera adapté en fonction de l’évolution épidémiologique et du progrès des vaccinations.

Enfin, concernant la phase de déconfinement, le Comité demande aux autorités compétentes d’établir un calendrier et de formuler des protocoles sanitaires stricts pour permettre la poursuite de l’ouverture de l’activité économique, sportive, culturelle, événementielle et de jeunesse, le tout, de la manière la plus sûre possible.

Il est important de continuer à respecter l’ensemble des règles sanitaires mises en place dans notre pays. Au plus nous maintiendrons correctement la distanciation sociale, le port du masque, la désinfection des mains… au plus vite nous sortirons de cette crise.

N’oubliez pas, prenez soin de vous et surtout, prenez soin des autres.