Le Parlement adopte la proposition MR portée par Caroline Taquin, Benoit Piedboeuf et Daniel Bacquelaine en vue de soutenir les infirmiers indépendants et de soins à domicile.

La Députée fédérale Caroline Taquin avait déposé une proposition de résolution en juin 2020 demandant des aides concrètes pour les infirmiers indépendants et de soins à domicile.

La Députée a pu rappeler ce jeudi à la Chambre qu’« après le fonds blouses blanches et l’accord social, il fallait tout faire pour soutenir ces infirmiers de soins à domicile. L’attractivité du métier se perd. Actuellement, les infirmiers actifs entre 25 ans et 35 ans sont la catégorie d’âge la moins importante. Dans dix ans, les Belges de + de 65 ans seront plus de 2,7 millions. Les chiffres des candidats infirmiers sont alarmants. En effet, les étudiants inscrits en 2019 sont 30 % de moins qu’en 2015 ! Et cette dernière rentrée scolaire montre une nouvelle diminution de 15% d’étudiants infirmiers. »

La proposition adoptée par le Parlement ce 4 février vise notamment la création d’une indemnité annuelle pour l’acquisition et la maintenance du matériel obligatoire des infirmiers à domicile ; l’adaptation de la prime télématique au coût réel des licences informatiques ; le soutien au groupement d’infirmiers indépendants ; la garantie du libre choix du patient en limitant la différence de remboursement, quel que soit le statut de l’infirmier qui soigne.

« Cette proposition demande au Gouvernement et c’est central aussi, de revoir la nomenclature des actes infirmiers de soins à domicile ainsi que l’aide à la formation continue. »

Enfin, la proposition prévoit de créer un véritable registre de tous ces infirmiers.

« Aussi étonnant que cela puisse paraitre, un registre n’existe pas à ce jour et on a d’ailleurs pu voir sur le terrain combien cela avait handicapé le processus d’aide publique, notamment au niveau de la distribution d’équipements de protection au Printemps dernier face au coronavirus… Ces mesures visent directement les conditions de travail des infirmiers indépendants et de soins à domicile. Ce ne sont pas des cadeaux mais des mesures légitimes pour les infirmiers, les applaudir c’est bien, les aider concrètement c’est mieux. Au Gouvernement maintenant de suivre le Parlement, » conclut Caroline Taquin.

Cette proposition, adoptée à une large majorité, sera transmise au gouvernement.