Bien-êtreÉconomie & Fiscalité

Nouveau dispositif des permanences ONP : Entrée en vigueur suspendue

L’objectif poursuivi par l’Administration n’est pas de réaliser des économies budgétaires mais bien de renforcer le service au citoyen. Le contrat d’administration prévoit une « optimalisation »  de la présence de l’ONP sur le terrain (article 11). Le Gouvernement Di Rupo avait conclu ce contrat en 2012.

L’ONP a décidé de réorganiser ses permanences à partir du 1er octobre prochain pour donner exécution à ce contrat . Cette décision est survenue après avoir reçu l’avis unanimement favorable de son Comité de gestion.

Une plus grande présence de l’ONP sur le terrain

L’objectif poursuivi par l’Administration n’est pas de réaliser des économies budgétaires mais bien de renforcer le service au citoyen :

Cette réorganisation doit en principe permettre une plus grande présence de l’ONP sur le terrain. L’ONP souhaite y consacrer 8.202 heures par an au lieu des 6.602 heures prestées actuellement. Les permanences ne sont actuellement assumées que pendant 1 à 2 heures. Elles devaient se tenir, à partir du 1er octobre, selon un horaire fixe. Celui-ci serait de 9h00’ à 11h30’ et de 13h00’ à 15h30’. Il était prévu qu’à raison d’une fois par mois, un représentant de l’INASTI devait être présent. Etant donné que le SdPSP et l’ONP vont fusionner, l’information donnée aurait ainsi porté sur l’ensemble des régimes de pension (salariés, fonctionnaires, indépendants) et permis aux citoyens ayant effectué une carrière mixte de recevoir toute l’information utile sur leurs droits de pension constitués dans chacun des régimes.

La réorganisation des permanences a été faite avec le souci d’offrir une couverture optimale du territoire.  L’Administration indique qu’elle a ainsi veillé à ce que les citoyens ne soient pas contraints d’effectuer des déplacements trop longs pour se rendre auprès d’une permanence. Malgré tout, cette démarche est en principe exceptionnelle.

Plusieurs communes ont cependant demandé de pouvoir conserver leur permanence supprimée par l’ONP. Il y a lieu, avant de mettre en œuvre le nouveau dispositif, de vérifier, en concertation avec les communes concernées, si le maintien d’un service de proximité peut être garanti en faveur de tous les citoyens, où qu’ils résident.

Report du nouveau dispositif

Le Ministre des Pensions, Daniel BACQUELAINE : « Vu la demande de plusieurs communes de pouvoir maintenir une permanence dont la suppression a été programmée par l’ONP, j’ai demandé un report du nouveau dispositif afin de vérifier en concertation avec les communes concernées si celui-ci est en mesure de garantir un service de proximité au bénéfice de tous les citoyens.  S’il apparaît qu’une permanence supprimée entraîne l’obligation d’effectuer un trajet trop long pour rejoindre une des permanences maintenues dans le plan de l’ONP, elle doit être réintégrée dans le dispositif ! ».