Ce mercredi, le Ministre fédéral des Pensions, Daniel Bacquelaine était accompagné par le Président du Mouvement Réformateur lors d’une visite au CHU de Liège pour faire le point après la crise du coronavirus. Après cette visite, Georges-Louis Bouchez s’est rendu au CHR de Verviers, à quelques kilomètres où il s’est dit impressionné par l’établissement verviétois.

Georges-Louis Bouchez et le Ministre Bacquelaine ont réitéré leur volonté de reconnaître les professions d’infirmier et d’aide-soignant dans les métiers pénibles. Avec cette idée, les principaux concernés pourraient partir plus tôt à la pension en majorant de 15 % leur carrière ou en augmentant leur traitement s’ils restent plus longtemps au travail.

Le Ministre des Pensions souhaite faire passer ce texte de loi dès la rentrée prochaine. L’objectif est que le projet de loi passe l’étape du parlement à l’automne et que la loi soit effective pour le 1 er janvier 2021. Daniel Bacquelaine précise tout de même qu’il faut un minimum de dix ans dans la carrière pour pouvoir être repris dans les critères.

De son côté, le Président du MR réagit en expliquant que ce projet de loi améliorera l’attractivité et la popularité de ces métiers. De plus, Georges-Louis Bouchez évoque le manque d’inscriptions dans le supérieur concernant ces domaines. « Il y a des bons enseignements que je tire de ces visites. On constate qu’il y a une vraie attention concernant la qualité des soins ici », a-t-il ajouté.