Ce samedi 18 septembre, le MR a tenu son Congrès statutaire. Ces statuts ont une grande influence sur le fonctionnement interne du MR et déterminent les lignes de politique, de positionnement et de communication du Mouvement. Leur actualisation et modernisation est une condition essentielle pour répondre aux défis de notre époque et s’inscrivent dans la nouvelle dynamique de notre équipe. Ces nouveaux statuts marquent un pilier important de la présidence de Georges-Louis Bouchez qui les avait annoncé et a mené, avec son équipe politique de terrain, de nombreuses rencontres avec les membres pour refléter au mieux leurs aspirations de changement. Ceci, afin de repartir sur de bonnes bases !

Ce renouvellement est visible dès l’article 1er des statuts plus clair et directement positionnable dans le paysage politique :

  • Le Mouvement Réformateur fonde son action sur la philosophie libérale tout en étant ouvert aux sensibilités qui lui sont proches ou assimilées.
  • Notre projet de société repose sur notre engagement pour les libertés et droits fondamentaux, le progrès, la neutralité de l’Etat, l’égalité des chances, la justice sociale, la responsabilité individuelle et l’émancipation personnelle et le développement durable.
  • Nous sommes les défenseurs d’une Belgique fédérale et unie reposant sur des régions et des communautés assumant leurs spécificités.

4 axes importants se dégagent de ce renouveau statutaire :

  1. Moderniser le mouvement libéral en adoptant de nouvelles règles de gouvernance et de décumul.
  2. Le démocratiser en créant, entre autres, l’assemblée consultative des membres et en ouvrant un droit d’initiative aux membres sur les sujets de société.
  3. Féminiser  nos structures, l’ensemble de nos organes devenant totalement paritaires.
  4. Poursuivre l’ouverture du Mouvement en permettant à des non-membres de participer à l’élaboration de nos propositions et en intégrant comme membre, tout affilié d’un parti adhérant à l’ALDE ou à Renew Europe. Ce point s’inscrit dans notre engagement européen et international.

Le texte des nouveaux statuts a été approuvé par le Conseil du MR le 6 septembre dernier et a été à soumis à approbation des membres ce jour, lors de notre grand congrès statutaire.

Il a été demandé aux membres de se positionner sur 3 grands axes : les Séniors MR, l’article 2 et l’objectif Zero carbone.

  • l’article 2 des statuts qui définit le Mouvement Réformateur comme un mouvement « ouvert, universaliste et paritaire ».

« Oui au droit à la différence, mais pas à la différence des droits. Le MR se prononce clairement en faveur d’une société où les citoyens sont traités de manière égale, ce qui implique le combat contre toutes les discriminations, et partagent un socle commun de valeurs incluant notamment l’égalité des femmes et des hommes, la liberté de pensée et d’expression, la liberté de conviction. » Florence Reuter

  • l’objectif Zéro carbone du MR

« Le MR en route vers le zéro carbone et s’engage concrètement pour des projets qui ont un impact positif pour notre cadre de vie et notre environnement en soutenant notamment l’innovation technologique. Nous croyons en effet que sans elle, nous ne parviendrons pas à respecter les accords de Paris tout en maintenant nos libertés auxquels nous tenons tant. Les projets proposés par les libéraux combinent innovation technologique et préservation de notre planète. » Mathieu Bihet

Lire vers les nouveaux statuts