Bonne gouvernanceÉconomie & FiscalitéEmploi

Les grèves en Wallonie ont coûté 628 000 euros

Par 11 février 2015 Pas de commentaire

Et le nombre de fonctionnaires en grève était peu élevé comparé aux « empêchés » de travailler…

Pierre-Yves Jeholet, chef de groupe MR au Parlement wallon, a interpellé le ministre socialiste de la Fonction publique, Christophe Lacroix, au sujet du coût des grèves des 6 novembre et 24 novembre, ainsi que celles des 1er, 8 et 15 décembre, pour les finances wallonnes. Celles-ci ont coûté 628 279,22 €. 597 839,04 € correspondent aux rémunérations des agents empêchés et 30 440,18 € à celles agents qui n’ont pas su se rendre à leur travail. On peut donc en déduire que ce sont principalement les fonctionnaires « empêchés » de travailler ces jours de grève qui ont coûté cher aux Finances wallonnes. Scandalisé, le député libéral Pierr-Yves Jeholet affirme, « que peu de gens se mettent en grève, mais ces gens empêchent un nombre important de personnes dans la fonction publique de se rendre sur leur lieu de travail ». Pierre-Yves Jeholet a également reçu une liste indiquant le nombre d’agents en grève et d’agents empêchés de travailler par les différents piquets de grève. Il ressort de ces listes que lors des journées du 1er et 15 décembre, 423 agents étaient déclarés en grève contre 3132 fonctionnaires déclarés « empêchés » de travailler. Précisons que les agents en grève voient leur salaire pris en charge par leur syndicat, tandis que les agents empêchés restent payés par le Service Public Wallon.