Le Ministre de la Défense et des Affaires étrangères Philippe Goffin est intervenu sur les ondes de Bel RTL ce 12 juin. Le libéral a principalement abordé la réouverture des frontières dans l’Union européenne (UE) ce 15 juin et le lavage des masques fédéraux.

Le Ministre des Affaires étrangères explique qu’il a plaidé pour une réouverture commune des frontières dans l’UE. Celles-ci rouvriront le lundi 15 juin. Les Belges pourront voyager dans l’UE, dans les quatre pays « Schengen plus » (Islande, Norvège, Suisse, Liechtenstein) et au Royaume-Uni.

Toutefois, des conditions existeront dans certains cas. Chaque pays dispose ainsi de sa propre politique et de son niveau de santé. Philippe Goffin invite les citoyens à se rendre sur le site web des Affaires étrangères pour voir la liste des pays accessibles. A titre d’exemple, pour rentrer sur son territoire l’Autriche demande une attestation prouvant que l’individu n’est pas porteur du Covid-19. De plus, il arrive que la situation varie par région dans un même pays. Philippe Goffin fera le point en réunion ce matin, pour que la dynamique soit la plus compréhensible possible pour les Belges.

La Belgique, elle, laisse ses frontières ouvertes dans un souci de cohérence d’ouverture commune. Certains pays se montraient parfois réticents à accepter les Belges au vu des chiffres très élevés de décès du Coronavirus. Toutefois, lorsque le Ministre des Affaires étrangères explique notre système de comptabilisation à ses homologues étrangers, ceux-ci se montrent beaucoup plus compréhensifs.

Il est encore trop tôt pour parler d’ouverture des frontières partout dans le Monde. Philippe Goffin plaide avant tout pour une véritable logique européenne. Tout le monde pourrait alors s’y retrouver.

Le site web des Affaires étrangères reprend une classification tricolore pour l’accès aux pays et régions :

  • Feu vert : Accessible.
  • Feu orange : Accessible sous conditions.
  • Feu rouge : Pas accessible.

Mon masque protège avant tout les autres

Le Ministre de la Défense explique qu’il a répondu à une mission confiée à la Défense. Celle-ci consistait à lancer un marché public pour des masques. Philippe Goffin affirme que cette mission a été remplie.

Ce dernier souligne que la Défense a travaillé sur base de normes communiquées par le Bureau de Normalisation. La 1ère norme imposait le lavage du masque à 60 degrés. Ensuite, le Bureau de Normalisation a édicté une 2ème norme, le 28 avril. Le lavage à 60 degrés est devenu une recommandation. La Défense a donc repris cet élément-là.

En lavant le masque à 30 degrés, nous respectons la norme du Bureau de Normalisation. De plus, le virologue Marc Van Ranst dit bien qu’avec du savon, le lavage à 30 degrés est tout à fait valable. Philippe Goffin rappelle que le masque n’a pas pour vertu de tuer le virus. Il a pour vertu de protéger les personnes avec qui nous sommes en contact.

Le dossier fait actuellement l’objet d’un recours au Conseil d’Etat, comme beaucoup d’autre marchés publics, indique Philippe Goffin. Le Conseil d’Etat se prononcera sur la partie administrative. Le service achat de la Défense a reçu une mission dans un délai extrêmement bref. Ce service a travaillé presque 7j/7 pour que les citoyens puissent avoir un masque en tissu.

Par ailleurs, le groupe MR à la Chambre a soutenu hier une motion pour que la Cour des Comptes analyse le dossier en profondeur. Cela démontre la volonté de transparence du Mouvement Réformateur face à ce marché public.