François Bellot, Ministre fédéral de la Mobilité, en charge de la SNCB a pris la parole sur les ondes de Bel RTL ce matin. M. Bellot a parlé aviation, tickets de train offerts et négociations fédérales.

Le Ministre de la Mobilité explique que les mesures sanitaires seront d’application jusqu’à nouvel ordre dans les avions. François Bellot appelle les citoyens à ne pas s’inquiéter. En effet, le port du masque sera obligatoire dans l’aéroport et à bord. Par ailleurs, les filtres à air des avions sont de la même qualité que ceux des blocs opératoires. Les compagnies limiteront également le nombre de bagages acceptés, afin d’éviter tout risque.

Actuellement, les compagnies aériennes sont en difficulté financière. Dans le cas de Brussels Airlines, le Ministre de la Mobilité explique son raisonnement. Premièrement, la Lufthansa doit savoir ce qu’elle veut et doit d’abord intervenir. Ensuite, on doit assurer la viabilité de Brussels Airlines. François Bellot veut des garanties que Lufthansa continuera avec Brussels Airlines si l’Etat belge les aide. Si, au contraire, la Lufthansa venait à revoir son plan, elle devrait rembourser les aides d’Etat. Le Ministre assure que les négociations avancent. Ce dernier ajoute que lorsqu’ils conviendront des mesures à prendre, ils coucheront sur papier les obligations des parties.

Durant le confinement, l’aéroport de Bruxelles Zaventem n’a ouvert que deux de ses trois pistes. La cause ? La réduction drastique du trafic aérien. Toutefois, une des deux pistes fut souvent privilégiée. C’est pourquoi les avions se sont régulièrement dirigés vers le nord de Bruxelles. A partir d’aujourd’hui, les compagnies aériennes continueront de travailler avec la piste 25/19. Au cours de l’été, la piste 25droite se verra doté d’un nouveau revêtement. Cela veut donc dire que seules deux pistes seront accessibles cet été.

Pour rappel, le super kern avait annoncé que tous les résidents belges auraient droit à 10 voyages gratuits sur les lignes de la SNCB. François Bellot affirme que la situation s’éclaircit mais que le dossier n’en reste pas moins complexe. La complexité réside principalement dans le fait que les tickets doivent être nominatifs. Concrètement, le citoyen pourra faire une demande en ligne. La SNCB lui enverra ensuite les tickets à son nom.

Sur les négociations fédérales, le Ministre veut avancer dans l’intérêt du pays. Il souhaite que les partis trouvent des points d’équilibre. François Bellot souligne qu’exclure la N-VA reviendrait à se passer du 1er (N-VA) et du 2ème parti (Vlaams Belang) en Flandre. Pour cause, discuter avec le Vlaams Belang reste absolument hors de question.