Dans la soirée du 29 au 30 décembre, le Président du MR Georges-Louis Bouchez et Vincent De Wolf, le bourgmestre d’Etterbeek, ont rendu visite à la zone de police Montgomery (Etterbeek, Woluwe Saint-Pierre et Woluwe Saint Lambert). L’objectif de cette visite était d’écouter les agents de police et d’exprimer notre soutien et notre estime pour le travail qu’ils effectuent au quotidien. La police veille jour et nuit à notre sécurité, souvent au péril de leur propre vie, et régulièrement dans des circonstances difficiles, à l’image des missions effectuées dans le cadre de la crise sanitaire et des fêtes de fin d’année.

Georges-Louis Bouchez et Vincent De Wolf ont pu bénéficier d’une visite approfondie du quartier général à Etterbeek, où se trouve le dispatching qui est le centre de crise permanent où tous les appels des citoyens sont traités. C’est à partir de là que sont envoyées les équipes d’intervention où cela est nécessaire. C’est également à cet endroit qu’arrivent toutes les images des plus de 100 caméras intelligentes situées sur le territoire des 3 communes bruxelloises. Dans le respect de la vie privé de chacun, la police veille à distance à la sécurité dans les rues et sur les places. Dès qu’un incident survient, les équipes d’intervention sont envoyées.

Ce sont environ 48 000 interventions qui sont effectuées chaque année par la zone Montgomery, soit en moyenne 130 par jour. C’est une équipe de plus de 600 personnes passionnées qui est sur le front.

Contrairement à l’image véhiculée par certains, les zones de police bruxelloises ne travaillent pas chacune sur leur île. Ces 6 zones collaborent et se concertent en permanence, par exemple à l’occasion de la nuit de Nouvel-an, traditionnellement une période où les services de police doivent faire preuve d’une vigilance accrue, également cette année.

Le Président du MR et le bourgmestre d’Etterbeek ont pris part à un briefing des équipes de nuit et ont pu échanger de manière approfondie avec les policières et policiers. Ils ont ensuite accompagné discrètement et en respectant les règles Covid une patrouille dans les rues d’Etterbeek. La visite s’est clôturée par des remerciements pour le travail effectué par la police. Georges-Louis Bouchez et Vincent De Wolf en ont profité pour exprimer leur estime et leur soutien.

Le MR soutient la police. Le MR a, dans le cadre de l’accord de gouvernement, obtenu la tolérance-zéro pour les actes de violence commis à l’égard des membres des services de police et services de secours avec la mise en place d’une procédure de comparution immédiate et des peines plus lourdes. Plus aucune plainte relative à des faits de violence commis à l’égard de la police ne sera dorénavant classée sans suite. Georges-Louis Bouchez s’est entendu à cet égard avec le Ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne. Le Président du MR veut également lancer le débat sur le besoin de bodycams afin d’augmenter la sécurité des agents de police dans la rue.

Pendant cette législature, ce seront 1600 agents qui seront recrutés. Une réalisation des libéraux.

Pour le Mouvement Réformateur, il est important que la police puisse effectuer son travail en sécurité et avec le respect qui lui est dû. Les agents de police ont un métier difficile et également imprévisible. Ils prennent constamment des risques et sont exposés à des faits de violence verbale et physique. Ils veillent à notre sécurité et font respecter les règles qui sont décidées par les politiques et l’appareil judiciaire. Dans le même temps, leur attitude doit être, à tout instant et partout, exemplaire et irréprochable.

Le MR se positionne également contre toute forme de haine sans nuance et contre les campagnes de dénigrement visant la police sur les réseaux sociaux. Un incident s’étant produit récemment à Waterloo a démontré à cet égard que les bodycams pouvaient être utiles, tant pour les services de police que pour les citoyens.

Le MR souhaite à toutes les policières et tous les policiers une fin d’année où règnera la sécurité et compte sur le respect de chacun à l’égard de leur travail dans les circonstances exceptionnelles que nous connaissons en raison du Covid. Ils pourront toujours compter sur le soutien du Mouvement Réformateur.

Nos meilleurs vœux pour 2021 et à très vite !

Lire l’intégralité de l’interview de Georges-Louis Bouchez dans Sudpresse

 


MR steunt politiemensen, ook tijdens eindejaarsperiode

 

In de avond van 29 op 30 december brachten MR-voorzitter Georges-Louis Bouchez en Vincent De Wolf, burgemeester van Etterbeek, een bezoek aan de politie van de Brusselse zone Montgomery (Etterbeek, Sint-Pieters-Woluwe, Sint-Lambrechts-Woluwe). Ze deden dat om te luisteren naar de politiemensen en om hun waardering en steun voor hun werk uit te spreken. De politie waakt dag en nacht over onze veiligheid, vaak met gevaar voor eigen leven, en regelmatig in moeilijke omstandigheden, zoals tijdens deze Covid- en eindejaarsperiode.

Georges-Louis Bouchez en Vincent De Wolf kregen een uitgebreide rondleiding in het hoofdkwartier in Etterbeek. De dispatching is het permanente zenuwcentrum waar alle oproepen van burgers worden behandeld. Van daaruit worden de interventieploegen uitgestuurd naar waar het nodig is. Hier komen ook alle beelden samen van de meer dan 100 intelligente veiligheidscamera’s in de 3 Brusselse gemeenten. Met respect voor de privacy van iedereen waken politie-ogen vanop afstand over de veiligheid in de straten en op de pleinen. Zodra er een incident is, rukken de interventieteams uit.

In de zone Montgomery gebeuren er jaarlijks ongeveer 48.000 interventies. Dat zijn er gemiddeld zo’n 130 per dag. Een team van 600 gepassioneerde mensen zet zich hiervoor in.

In tegenstelling tot het beeld dat door sommigen wordt gecreëerd, werken de Brusselse politiezones niet elk op hun eiland. Er is permanente samenwerking en overleg tussen de 6 zones. Bijvoorbeeld op oudejaarsavond, traditioneel een moment waarop de politiediensten extra alert zijn. Ook dit jaar.

De MR-voorzitter en de burgemeester van Etterbeek namen deel aan de briefing voor de avondploegen en ze spraken uitgebreid met politiemannen en -vrouwen. Daarna vergezelden ze discreet en met respect voor de Covid-regels een patrouille in de straten van Etterbeek. Het bezoek eindigde met bedankingen voor het politiewerk: Georges-Louis Bouchez en Vincent De Wolf spraken hun steun en waardering uit.

De Mouvement Réformateur staat achter de politie. In het regeerakkoord verkreeg de MR dat voor geweld tegen politiemensen en hulpdiensten nultolerantie wordt gehandhaafd, met snelrecht en strenge straffen. Er zal voortaan geen enkele klacht over geweld tegen politie meer worden geseponeerd. Georges-Louis Bouchez kwam dat overeen met minister van Justitie Vincent Van Quickenborne. Hij lanceert ook het debat over het nut van bodycamera’s om efficiënt de veiligheid van politiemensen op de straat te vergroten.

Er zullen in deze legislatuur elk jaar 1.600 manschappen in dienst worden genomen. Een liberale realisatie.

Voor de MR moet de politie haar werk veilig en met respect kunnen uitoefenen. Politiemensen hebben een moeilijke en onvoorspelbare job. Ze nemen voortdurend risico’s en worden blootgesteld aan fysiek en verbaal geweld. Ze waken over onze veiligheid en doen gewoon de regels naleven die door politici en justitie worden beslist. Tegelijkertijd moet hun houding altijd en overal voorbeeldig en onberispelijk zijn.

De MR gaat ook in tegen ongenuanceerde haat- en beschadigingscampagnes tegen de politie op sociale media. Een recent incident in Waterloo toont aan dat bodycams zowel voor politie als bevolking nuttig kunnen zijn.

De MR wenst alle politiemensen een veilig eindejaar en rekent op het respect van de bevolking voor hun werk in deze uitzonderlijke Covid-periode. Ze hebben de steun van de Mouvement Réformateur.

Onze allerbeste wensen voor 2021 en tot binnenkort!

Lees het volledige interview van Georges-Louis Bouchez in Sudpresse