Communiqués

Le ministre du Budget demande un rapport du Comité de monitoring sur base du Budget économique

Par 6 février 2020 Pas de commentaire

Le vice-Premier ministre et ministre fédéral du Budget David Clarinval a pris connaissance ce jeudi du Budget économique.

Il en ressort que, dans un contexte international de détérioration de la conjoncture économique marqué par une forte incertitude (Brexit, impact du coronavirus, etc.), l’économie belge se montre particulièrement résistante, notamment grâce aux réformes structurelles réalisées durant la législature précédente.

La croissance de l’économie belge est ainsi désormais estimée à 1,4% du PIB, tant en 2019 qu’en 2020. Le revenu réel disponible des particuliers devrait pour sa part progresser à un rythme soutenu, de l’ordre de 1,9% en 2020. De même, 53.400 emplois seront encore créés au cours de cette année selon ces estimations, totalisant à 268.000 le nombre total de nouveaux jobs ayant vu le jour depuis 2017.

Le ministre du Budget David Clarinval a demandé au Comité de monitoring d’établir un nouveau rapport permettant de mesurer l’impact concret de ces nouvelles estimations macroéconomiques.

Ce rapport est attendu pour le mois de mars.

Pour rappel, le Comité de monitoring est constitué de hauts fonctionnaires des SPF Bosa (Budget), Finances et Sécurité sociale. Des représentants de l’ONSS, de l’Inami, de l’Inasti ainsi que le Chef de corps de l’Inspection des Finances en font également partie. Il a pour mission de suivre l’évolution des recettes et des dépenses de l’Etat, de faire des prévisions et de préparer régulièrement des rapports précis sur la situation présente et future du budget de l’Etat.

« La bonne résistance de l’économie belge n’empêche pas une dégradation naturelle de la situation budgétaire, notamment liée à l’augmentation des charges de pensions en lien avec le vieillissement de la population », rappelle David Clarinval. « Il importe de continuer à suivre de près toutes les données mises à notre disposition ».