Sur proposition du ministre des Indépendants et des PME David Clarinval, le Conseil des Ministres a approuvé ce vendredi matin un arrêté royal prolongeant le double droit passerelle de crise pour le mois de janvier. L’objectif est de maintenir le même niveau d’aide pour les secteurs toujours fermés en raison de la crise sanitaire.

Comme annoncé en début de semaine, un nouveau droit passerelle verra le jour en 2021. Celui-ci sera basé sur deux piliers : l’un concernant les indépendants confrontés à une interruption complète de leurs activités en raison d’une mesure prise par une autorité publique, l’autre concernant les indépendants de tous secteurs impactés économiquement par la crise. La complexité de la situation sanitaire demande cependant que ces deux piliers entrent en vigueur à des dates différentes.

« Ma priorité est que le deuxième pilier du nouveau droit passerelle entre en vigueur dès janvier, parce qu’il permettra d’aider des indépendants qui ne le sont pas encore aujourd’hui. » explique le ministre Clarinval. « Pour les indépendants qui doivent interrompre complètement leur activité, par contre, je souhaite que, tant que les mesures sanitaires actuelles subsistent, le double droit passerelle de crise reste en vigueur. »

L’arrêté royal adopté ce vendredi permettra donc au double droit passerelle de continuer à s’appliquer en janvier, reportant l’entrée en vigueur du premier pilier du nouveau dispositif à février. Le projet de loi prévoit en outre une possibilité d’adapter ultérieurement cette date en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.