Le Conseil National de Sécurité se réunissait ce mercredi matin. A l’ordre du jour, la stratégie à adopter pour la phase 5 du déconfinement en Belgique. Une nouvelle étape qui devrait voir le jour, si la situation actuelle ne se dégrade pas trop, dans le courant du mois d’août.

Appel à la prudence

Lors de la traditionnelle conférence de presse post CNS, la Première ministre, Sophie Wilmès, appelle à la vigilance. En effet “depuis le début de ce mois-ci, nous constatons que le nombre de contaminations est à la hausse. Le taux de reproduction est également au-dessus de 1, ce n’est pas bon. C’est pourquoi nous suivons de très près l’évolution épidémiologique”, a-t-elle déclaré.

“Aujourd’hui nous disons attention: ‘la tendance n’est pas bonne’ et si elle se poursuit nous ne pourrons pas passer à la phase 5 et si à l’avenir des mesures plus sévères s’imposent, nous les prendrons”, prévient la Première ministre.

La cheffe du gouvernement en a profité pour rappeler les mesures sanitaires classiques comme, notamment, le maintien de la distanciation sociale ou encore le port du masque obligatoire dans tous les lieux fermés.

Annonces du CNS

  • Extension du port du masque obligatoire et ce, depuis le 11 juillet
  • Début de la phase 5 au 1er août si la situation épidémiologique le permet au 23 juillet. Cette phase devrait concerner les salons, foires commerciales, les réceptions et banquets privés, etc
  • Maintien de la bulle de contacts à 15 personnes
  • Poursuivre la prévention pour éviter une deuxième vague
  • Demeurer prudents dans nos activités avant d’envisager les phases 5 et 6.

Stratégie en cas de seconde vague

La Première ministre a mis en avant des chiffres motivants pour affronter une possible seconde vague. La Belgique fait partie du top 10 mondial, en étant classée 8ème, des pays qui ont testé le plus par millions d’habitants. Sophie Wilmès a mis en avant la volonté de la Belgique de maintenir une capacité de testing entre 30.000 et 45.000 tests journaliers pour septembre et l’élargir encore pour le mois d’octobre. Enfin, d’ici la fin août, la Belgique sera en possession de 200 millions de masques chirurgicaux, 33 millions de masques de type FFP2 et de 5 millions de masques en tissu