Sous l’impulsion des producteurs et avec le soutien du Ministre de l’Agriculture Willy BORSUS, le processus d’enregistrement de la dénomination “Escavèche de Chimay” en tant qu’Indication Géographique Protégée est désormais officialisé par la Commission Européenne.

L’« Escavèche de Chimay » est une préparation froide de poisson cuit enrobé d’une sauce vinaigrée et gélifiée contenant des oignons.

Soutenus activement par la cellule AgriLabel, les producteurs désireux d’obtenir la reconnaissance européenne de l’IGP pour leur produit « Escavèche de Chimay », ont élaboré préparé un dossier de reconnaissance. La demande d’enregistrement de l’Association des Producteurs d’Escvèche de Chimay a été introduite auprès de la Commission européenne le 31 mars 2017.

La dénomination « Escavèche de Chimay » (IGP) est désormais officiellement enregistrée au Journal Officiel de l’Union Européenne.

Cette reconnaissance résulte d’une étroite collaboration entre les producteurs, le Service Public de Wallonie, Hainaut Développement et AgriLabel.

Les motivations principales de cette demande d’enregistrement étaient les suivantes :

  • protéger leur production contre une éventuelle délocalisation et industrialisation, et de ce fait, assurer le maintien de leurs revenus mais aussi de la qualité du produit ;
  • protéger leur produit contre certaines dérives afin d’en conserver la typicité, la notoriété et le caractère artisanal ;
  • sauvegarder leur savoir-faire traditionnel dans son berceau d’origine.

L’aire géographique délimitée pour la fabrication et le conditionnement de ce produit est la suivante :

  • Province de Namur : Cerfontaine, Couvin, Doische, Philippeville, Viroinval ;
  • Province de Hainaut : Chimay, Momignies, Froidchapelle, Sivry-Rance.

Pour Willy Borsus : « L’Escavèche de Chimay sera dorénavant reconnue sous l’appellation d’Indication Géographique Protégée. Je me réjouis de cette reconnaissance pour un produit wallon de grande qualité. L’IGP apporte une réelle plus-value aux produits mais est également une reconnaissance de notre artisanat wallon. »

Actuellement, il existe trois producteurs de ce met wallon : Escavèche du Val d’Oise, Escavir et Fagnes & Saveurs scrl.

La reconnaissance de ce produit met trois points en avant :

  1. Un savoir-faire spécifique :
  • la préparation de la sauce ;
  • la cuisson du poisson ;
  • le refroidissement du poisson (facultatif) ;
  • l’assemblage.
  1. Un produit présentant les spécificités suivantes :
  • l’Escavèche de Chimay IGP est une préparation froide de poisson cuit enrobé d’une sauce vinaigrée et gélifiée contenant des oignons ;
  • le produit est conditionné dans un pot. Il ne peut pas en être autrement. Le pot traditionnel est en grès ;
  • la durée de conservation du produit est longue (plusieurs semaines) ;
  • le rôle du vinaigre est d’acidifier le milieu afin de garantir une bonne conservation du poisson. En effet, cette préparation est historiquement (re)connue comme étant une excellente méthode de conservation du poisson ;
  1. Un ancrage territorial et une réputation du produit :
  • dès le 15ème siècle, de nombreux lacs et étangs artificiels ont été créés pour les besoins de l’industrie métallurgique (forges et fourneaux) localisée dans la région de Chimay. Cette industrie a connu une phase de déclin au 18ème siècle et a complètement disparu de la Région au milieu du 19ème siècle. Ces étangs ont été convertis en zones de pêche. Ils regorgeaient de poissons. Lors des curetages, les propriétaires se retrouvaient donc avec une quantité de poisson telle qu’il n’était pas possible d’en consommer l’intégralité immédiatement. Les habitants de la région ont donc trouvé un moyen de le conserver : l’escavèche ;
  • l’Escavèche de Chimay acquiert une notoriété et une réputation dès le début du 20ème siècle. Durant cette période, cette préparation représentait un réel atout commercial pour les acteurs touristiques de la région ;
  • l’« Escavèche de Chimay » est défendue par les offices du tourisme et par une confrérie gastronomique, la Jurade princière de Chimay.