Le 18 mars, le Gouvernement de Wallonie annonçait la constitution d’un fonds extraordinaire de 233 millions € afin de mettre en place une indemnité compensatoire pour les entreprises fermées ou à l’arrêt suite aux décisions du Conseil national de sécurité.

La plate-forme pour introduire une demande était lancée dès le 27 mars dernier. Le Ministre de l’Economie Willy BORSUS avait précisé que les paiements commenceraient à partir de la mi avril, bien entendu après une série de vérifications avec les services du SPW Economie.

Avec le soutien de Sodexo, le Ministre annonce aujourd’hui que les 10.315 premiers paiements ont en effet pu être effectués ce jour à destination d’une partie des entreprises et indépendants éligibles. Dans le même temps, plus de 31.411 dossiers font l’objet d’une demande de renseignements complémentaires adressée aux demandeurs.

« Nous sommes conscients du besoin urgent de liquidité et de trésorerie des indépendants et des PME », indique le Ministre Willy BORSUS.

L’examen et le paiement des dossiers vont se poursuivre à un rythme très soutenu.

Sodexo met son expertise dans le déploiement efficace de subsides publics – chèque entreprise, titres-services – au service des commerces wallons durement touchés par la crise du Covid-19.
Les solutions déployées par Sodexo permettent de soutenir des publics particuliers, que ce soient les entreprises, les plus démunis ou en core le commerce local. Elles ont montré au fil des années la force de leur impact.

En proposant gratuitement son expérience à la Wallonie, Sodexo marque sa volonté d’être un acteur clé supportant l’économie locale. Toutes les équipes de Sodexo sont mobilisées, présentes mais à distance, pour que chaque entreprise reçoive sa prime dans les prochains jours. C’est la solidarité de tout un chacun qui permettra de surmonter cette crise.

Le Ministre Willy Borsus tient à « remercier Sodexo, mais aussi les équipes du SPW Economie et de l’Agence du Numérique qui ont pu mettre en place une plate-forme fonctionnelle dans des délais très courts, et particulièrement les 77 personnes mobilisées spontanément pour traiter les plus de 50.000 dossiers de demandes d’indemnisation déjà introduits ».