Ce vendredi en séance plénière, la proposition de résolution visant à supprimer le plastique à usage unique des services publics bruxellois a été rejetée par la majorité. A l’heure où, avec la crise du Covid, le plastique est revenu en force, il est essentiel pour les services publics de montrer l’exemple.

Le texte de David Weytsman, Aurélie Czekalski, Viviane Teitelbaum et Anne-Charlotte d’Ursel a été rejeté par la majorité sous prétexte que « le gouvernement va s’emparer de ce sujet ». Le texte sera voté cette après-midi. Mais le MR regrette qu’un gouvernement avec les écologistes à son bord rejette une telle proposition pourtant bien accueillie au niveau communal.

« Cette proposition visant à supprimer le plastique à usage unique est une des priorités du Mouvement Réformateur à tous les niveaux de pouvoir. Cette démarche a été initiée et portée à l’Europe par Frédérique Ries.

Cette stratégie libérale va bien plus loin que la Déclaration de politique du gouvernement bruxellois qui ne se focalise que sur quelques objets en plastique. C’est un signal fort tant pour les citoyens que pour les entreprises et en particulier pour l’industrie du plastique qui doit se moderniser. Les défis sont aussi importants que les opportunités pour une meilleure consommation et production ! » explique David Weytsman.

Aurélie Czekalski ajoute « Il y a un an, dans une série de communes dont Woluwe-Saint-Lambert, Auderghem et Anderlecht, la motion « zéro plastique » a été votée. Ce fut également le cas à Uccle avec un vote à l’unanimité. C’est maintenant au tour du gouvernement bruxellois d’assumer ses paroles et d’en faire des actes. Les pouvoirs publics doivent montrer l’exemple et engager les entreprises, tout comme les citoyens, vers une société moins dépendante du plastique. Hormis quelques légers changements (suppression des gobelets jetables, des cuillères en plastique…), il y a encore beaucoup de pain sur la planche afin que les cabinets et les services publics bruxellois réduisent leur empreinte plastique et tendent vers le zéro déchet. »