En commission des Affaires sociales de la Chambre, les débats ont longuement porté sur la situation du monde culturel et plusieurs décisions ont été prises pour soutenir ce secteur en grandes difficultés.

Comme le MR s’y était engagé dès le début de la crise, la situation exceptionnellement préoccupante du monde culturel ne pouvait rester sans réponse. Pour y répondre, le Parlement a prévu de nombreuses mesures destinées à soulager les acteurs de terrain. « Il fallait faire face à l’urgence, c’est pourquoi nous allons permettre le cumul intégral d’une allocation de chômage avec les revenus de droits d’auteurs pour cette année. Cela donnera une bouffée d’oxygène aux travailleurs, » explique la députée fédérale Isabelle Galant.

Par ailleurs, le MR entend poursuivre sur cette lancée et propose des mesures de nature organisationnelle et fiscale sur le moyen terme pour accompagner les artistes pendant la crise avec des aménagements spécifiques en matière de TVA, de cotisations sociales et de tax shelter qui devra être étendu et déplafonné, l’élaboration d’un véritable protocole de reprise du secteur afin d’offrir des perspectives, l’élargissement exceptionnel du Régimes Petites Indemnités (RPI) et des captations RTBF de spectacles sans public.

« Le statut d’artiste doit en outre être revu dans son ensemble afin de mieux correspondre aux réalités. Le travail dans le secteur culturel a profondément évolué ces dernières années mais pas le statut. Il doit être revu en prenant compte de tous les aspects, sociaux, fiscaux et parafiscaux et le MR le mettra sur la table du prochain gouvernement, » conclut Isabelle Galant.