Le Conseil National de Sécurité s’est réuni à nouveau ce 6 mai 2020. Il y a été décidé de poursuivre le déconfinement progressif.

Le Conseil National de Sécurité a décidé d’entamer cette nouvelle phase de déconfinement au regard de plusieurs critères sanitaires favorables pour le moment. Ainsi, le nombre d’hospitalisations par jour diminue (5 fois moins qu’au moins de mars) tandis que le nombre de lits occupés par les patients COVID-19 dans les unités de soins intensifs est toujours sous contrôle : seuls 1/3 des lits (32%) prévus pour ces patients sont aujourd’hui occupés.

On constate par ailleurs que la Belgique s’illustre positivement quant au testing et au tracing. Nous sommes dans le top des pays européen par rapport au nombre de testing par d’habitant. (40.000 personnes par million d’habitant). Sur le tracing, les Régions ont déjà entamé le travail et seront pleinement opérationnels prochainement. Ces critères continueront à jouer un rôle dans le déconfinement graduel.

Le Conseil National de Sécurité est très reconnaissant envers toutes les personnes qui apportent leur aide aux autres pendant cette crise et tous ceux qui permettent à notre pays de continuer à fonctionner.

La phase suivante de déconfinement s’articule comme suit :

Elargissement supplémentaire des contacts sociaux à partir du 10 mai

Les phases successives de déconfinement qui ont été proposées au dernier CNS ont suscité chez certains un profond désarroi. Le fait d’avoir ouvert le champ des relations sociales en permettant les promenades et l’activité physique en plein air à une 2ème personne en dehors du foyer n’a pas suffi à apaiser de nombreux citoyens et cause de la détresse. C’est pourquoi le Conseil National de Sécurité a décidé de permettre un élargissement supplémentaire des contacts sociaux.

À l’heure actuelle, il est possible de voir deux personnes, toujours les mêmes, à l’extérieur, pour une promenade ou faire du sport ensemble. Cette possibilité reste d’application.

À partir du 10 mai, chaque foyer pourra accueillir à son domicile jusqu’à maximum 4 personnes, toujours les mêmes :

  • Ces personnes ne peuvent entrer que dans un seul foyer.
  • Les distances de sécurité doivent, bien entendu, être respectées avec vos invités. Si vous possédez un jardin ou une terrasse, il est préférable d’organiser cette visite à l’extérieur.
  • Il est évident qu’aucune visite ne peut être autorisée si un membre de la famille ou si une des personnes invitées est malade. Une attention particulière sera évidemment apportée aux personnes plus âgées ou fragiles.

Ce système facilite également le traçage des contacts qui ont eu lieu entre les personnes, si l’une d’entre elles s’avérait positive au COVID-19. Les autorités comptent sur le civisme de chacun dans le respect de ce « contrat ».

Réouverture des commerces dès le 11 mai

Cette réouverture devra se tenir dans le respect strict des règles suivantes :

  • A l’instar de ce qui se pratique dans les commerces déjà ouverts, 1 seul client sera autorisé par 10m²  pendant 30 minutes maximum. Pour les plus petits commerces une exception est prévue.
  • Il sera fortement recommandé à chaque client de porter une protection couvrant le nez et la bouche dans les commerces. En tout état de cause, les distances de sécurité doivent être respectées.
  • Les employeurs seront responsables de la santé et de la sécurité de leurs employés et devront tout faire pour garantir des conditions de travail sûres.

Il est fondamental que ces réouvertures n’entrainent pas d’effets de foule. C’est pourquoi :

  • Les courses devront s’effectuer seul. Une exception sera tolérée pour les enfants de moins de 18 ans, qui pourront être accompagnés d’un parent, et les personnes nécessitant de l’aide.
  • Il est recommandé de vous rendre dans les commerces situés dans une ville ou une commune proche de votre domicile et de votre lieu de travail.

Les excursions et les activités touristiques demeurent, elles, interdites. Les rassemblements restent également interdits.

Les autorités locales veilleront à l’application stricte des distances de sécurité dans l’espace public et prendront les mesures nécessaires. Une priorité devrait être donnée aux personnes de + de 65 ans, aux personnes à mobilité réduite et au personnel soignant.

 

Transports en commun

L’utilisation des transports en commun ne doit se faire que si vous n’avez aucune autre alternative. L’objectif est de laisser leur accès aux personnes qui en ont le plus besoin. Le port du masque ou d’un vêtement couvrant la bouche et le nez y demeure obligatoire, ainsi que dans les aéroports.

Métiers de contact

Les métiers de contact hors soins médicaux et paramédicaux resteront malheureusement fermés pour le moment. Il en va ainsi des coiffeurs et des centres d’esthétiques, notamment.

Marchés

Les marchés ne pourront pas reprendre non plus à ce stade. Seuls les marchands ambulants isolés (alimentaires et non-alimentaires) pourront être autorisés par les autorités locales, aux emplacements habituels.  Comme partout ailleurs, les distances de sécurité devront être respectées.

HORECA et tourisme

Les cafés, les bars, les restaurants et les lieux festifs, récréatifs, culturels et touristiques resteront fermés à ce stade également. Les excursions et les activités touristiques sont également interdites.

Compétitions sportives professionnelles et amateures

Elles sont toutes annulées, sans exception, jusqu’au 31 juillet.

Maintien des règles de base

Durant cette phase, les règles de base restent d’application : les déplacements doivent être limités tandis que le télétravail reste la norme.

La phase suivante de déconfinement

La prochaine étape est actuellement estimée au 18 mai. Les Communautés et le monde de l’enseignement travaillent déjà de concert pour assurer une reprise progressive des cours dans les écoles primaires et secondaires.

D’ici là, le CNS déterminera avec les experts la faisabilité et les conditions pour :

  • La reprise des marchés ;
  • La réouverture des musées, des bibliothèques, des parcs zoologiques, etc. ;
  • La réouverture des professions avec contact physique comme les coiffeurs ;
  • L’élargissement du nombre de personnes présentes aux mariages et aux enterrements ;
  • La reprise des entrainements sportifs à l’extérieur.

La reprise des événements sportifs et culturels sera par ailleurs analysée par les experts sur base des travaux déposés par les ministres compétents afin de présenter un calendrier plus précis au travers des différentes phases.

La question d’une excursion d’une journée, des séjours dans les secondes résidences ou dans les gîtes sera évoquée lors de la préparation de la phase 3 (date estimée le 8 juin).

Jusqu’au bout la santé sera et restera notre première préoccupation. Le Conseil National de Sécurité n’hésitera pas à revenir en arrière si les circonstances l’y obligent.

 

Informations utiles