Depuis ce matin 9 heures sont rassemblées les différentes autorités du pays pour un nouveau Conseil National de Sécurité (CNS). Ce rendez-vous, exceptionnellement avancé de plusieurs jours a mis en lumière de nouvelles mesures, appliquées en début d’épidémie mais nécessaires aujourd’hui face au regain de cas dans notre pays.

Une augmentation des cas inquiétante

Ce matin, lors de la conférence de presse du Centre de crise qui a pour but d’énoncer quotidiennement les nouvelles infections et l’état du Covid-19 en Belgique, les épidémiologistes ont mis en avant le regain important du virus sur notre territoire. “Les nouveaux cas et les hospitalisations augmentent dans tout le pays, pas seulement à Anvers” ont-ils déclaré.

Retour à des mesures strictes

La Première ministre a pris la parole à l’issue du CNS ce lundi à 15H45 : “Les données épidémiologiques sont préoccupantes” a déclaré Sophie Wilmès.

L’objectif est très clair : empêcher un reconfinement généralisé et éviter de mettre en danger la période de rentrée en septembre.

Pour ce faire, voici les nouvelles mesures à appliquer :

  • La bulle sociale diminue de 15 à 5 personnes par semaine pour les 4 prochaines semaines, cela s’applique par ménage et non plus par individu
  • Les événements publics sont strictement limités à 100 personnes à l’intérieur et 200 à l’extérieur
  • Les réunions privées se limitent désormais à 10 personnes (à l’exception des enfants), c’est aussi valable pour les réceptions et banquets
  • Tout comme au restaurant, il faudra s’enregistrer lors des visites dans les centres de bien-être, dans les salles de sport, etc. (une liste plus élaborée arrivera bientôt)
  • Le télétravail est “hautement recommandé”
  • Une seule personne par famille pour aller faire les courses pour un délai de 30 min maximum
  • Les transports gratuits offerts par la SNCB sont reportés en septembre et non plus prévus en août comme initialement.

La Premiere ministre rappelle la patience et le courage dont nous allons avoir besoin pour mettre en place ces nouvelles mesures.

“Quand on respecte les règles, on protège aussi ceux qu’on aime” a conclu Sophie Wilmès, la chef du gouvernement.