Le président du MR Olivier Chastel se réjouit de cet accord budgétaire. Intervenu cette nuit au gouvernement fédéral, « cet accord rencontre les grandes priorités du MR. A savoir la création d’emplois, le soutien aux PME et l’augmentation du pouvoir d’achat », déclare Olivier Chastel.

Equité et efficacité

« Le MR soutenait la réforme de l’ISOC, avec une attention particulière pour les PME. Pour nous, la contribution du capital à l’effort budgétaire devait se faire avec un souci d’équité fiscale et d’efficacité économique », poursuit le président du MR. « Le gouvernement de Charles Michel a tenu compte de ce souhait. La réforme de l’ISOC avantage fiscalement les PME. Le taux de l’ISOC passera à terme à 20%. La réforme encouragera aussi les épargnants lorsqu’ils investiront dans l’économie réelle ».

Par ailleurs, le gouvernement a confirmé l’exécution intégrale du tax shift dans cet accord budgétaire. « Tous les salariés verront à nouveau leur revenu net augmenter en 2018 et en 2019. En 2019, ils auront ainsi entre 70 et 140 euros nets par mois en plus comparativement à 2014. Ce sont les revenus les plus bas qui en seront les principaux bénéficiaires », explique Olivier Chastel.

Soutien à la création d’emplois

A travers cet accord budgétaire, le gouvernement fédéral soutiendra également la création d’emplois. Il réforme la période d’essai. Sa suppression avait eu pour effet pervers d’entraîner une augmentation de l’intérim.  Pour les jeunes, le gouvernement fédéral encourage les starter jobs. Il apporte son soutien aux secteurs porteurs d’emploi. Le gouvernement fédéral prévoit des baisses de charges dès 2018 afin de lutter contre le dumping social dans le secteur de la construction. Le gouvernement fédéral étend aussi lsystème des flexi-jobs. Il a fait ses preuves dans l’horeca pour lutter contre le travail au noir et augmenter le revenu net des personnes qui travaillent déjà au moins à 4/5e temps. Il sera donc étendu au commerce de détail et la loi sur l’e-commerce sera adaptée au travail de nuit et du dimanche.

Pour le président du MR, il était important de poursuivre l’assainissement des finances publiques sans nuire au développement économique. « Le gouvernement fédéral démontre à nouveau sa capacité à respecter ses engagements, son ambition en matière de réformes et sa volonté de travailler à l’amélioration du bien-être des citoyens. Il y parvient grâce à son action basée sur la création d’emplois afin de préserver notre sécurité sociale et notre système de pensions », conclut le président du MR.