Le MR et le cdH ont conclu un accord de majorité pour donner à la Wallonie un nouvel élan. « La Wallonie est à un tournant », déclarent les présidents des deux formations politiques, Olivier Chastel et Benoît Lutgen. « Il faut raviver la confiance des citoyens. Une alternative s’impose dans la gestion du bien commun. Avec tous les bâtisseurs d’avenir, nous entendons donc poser les fondations d’une ère nouvelle, libre et responsable. Celle de l’éthique, de l’efficacité et de la performance ; pour une Wallonie plus forte ».

Pour le MR et le cdH, le gouvernement doit utiliser chaque euro public avec efficience. Cet argent doit permettra d’accomplir les missions essentielles de la Région : l’économie, l’emploi, le défi climatique et la cohésion sociale. Des pratiques politiques inacceptables freinent le redressement socio-économique wallon. La majorité gouvernementale a décidé d’y mettre un terme. A travers leur accord de gouvernement, MR et cdH enclenchent un renouveau démocratique d’envergure, tout en s’appuyant sur les nombreux atouts wallons.

En matière de bonne gouvernance, le fil conducteur est de réduire la facture des coûts de fonctionnement des structures publiques et politiques.

La Wallonie plus démocratique et plus transparente

Plus précisément, ce renouveau démocratique s’articulera autour de 4 axes : la transparence, la participation, la responsabilité et la performance. Il en résultera notamment une diminution drastique des surcoûts de fonctionnement publics. Citons ainsi la limitation des mandats et des rémunérations et la rationalisation des structures (outils économiques, TEC, etc.). Objectif : plus d’efficacité au service de la population, des entreprises, associations, des travailleurs, des demandeurs d’emploi, etc.

Par ailleurs, la nouvelle majorité diminue le salaire des ministres de 10%. Elle diminue le coût global des cabinets ministériels du même pourcentage. MR et cdH décident une réduction de 5% des frais de fonctionnement du Parlement. Il suppriment 20 structures pararégionales et 200 postes d’administrateurs. La décision politique coûtera moins cher, le coût de fonctionnement pour le citoyen diminuera drastiquement.

Le nouveau gouvernement renforcera la proximité avec le citoyen. Cela passe par l’objectivation des recrutements au sein de la fonction publique et la mise en place de panels citoyens pour enrichir le travail parlementaire. Enfin, la nouvelle majorité consolide le choix de l’électeur. Elle propose la suppression de l’effet dévolutif de la case de tête et des suppléances. La majorité présentera une réforme des institutions provinciales au Parlement. Elle propose aussi la création d’une circonscription électorale régionale.

La Wallonie plus attractive et plus performante

La création d’emplois sera l’absolue priorité de la Wallonie. MR et cdH dynamiseront la politique économique pour une Wallonie plus attractive et plus performante. Ils s’appuieront sur la jeunesse créative. Ils développeront un environnement favorable à l’entreprenariat. Les partenaires renforceront la politique industrielle, afin de créer plus de valeur à partager et plus d’emplois, et en favorisant la lisibilité, l’efficacité et la cohérence des outils économiques.

La majorité ciblera les secteurs d’avenir et d’emploi ainsi que les PME. Elle soutiendra la recherche et l’innovation, le développement de zones d’activités économiques numériques et le commerce de proximité. Elle consacrera une attention particulière à créer des perspectives durables pour les agriculteurs. La majorité élargira la mobilisation de l’épargne privée au profit des PME et des jeunes investisseurs sous l’apport du prêt coup de pouce.

Le futur gouvernement wallon mettra en place un accompagnement plus humain et performant des demandeurs d’emploi. Il encouragera la formation en alternance et mettra l’accent sur la maîtrise des langues. Le gouvernement wallon encouragera a mobilité entre régions. MR et cdH orienteront les politiques de formation vers l’emploi, en particulier les métiers en pénurie. Ils renforceront la cohérence des outils d’accompagnement des demandeurs d’emploi (Forem, MIRE, ALE, etc.).

La Wallonie plus humaine et plus juste

Les partenaires de majorité s’engagent pour une Wallonie plus humaine et plus juste. Ils renforceront la dynamique de lutte contre la pauvreté en tant qu’objectif transversal. Ils finaliseront un nouveau Plan de prévention et de promotion de la Santé. Les partenaires mèneront à bien les réformes indispensables en matière d’allocations familiales et de réorganisation de la première ligne de soins. Pour les personnes porteuses d’un handicap, le futur gouvernement mènera une réforme du modèle d’agrément et de subventionnement de l’ensemble des structures résidentielles et d’accueil.

Sur le plan hospitalier, MR et cdH faciliteront les rapprochements entre les différentes structures associatives et/ou publiques. Objectif : garantir une offre hospitalière de proximité à chaque Wallon. Pour relever le défi du vieillissement, l’assurance autonomie sera un instrument clé de la mutation démographique des prochaines décennies. Le futur gouvernment lèvera le moratoire relatif aux nouvelles places en maisons de repos et maisons de repos et de soins. Il reverra la clé de répartition de manière à répondre le plus efficacement aux besoins de la population.

Amélioration de l’habitat

La qualité de l’habitat sera un autre axe de la politique du gouvernement wallon. Ses priorités seront l’amélioration de la performance énergétique et la rénovation des logements anciens. En matière de logement public, le gouvernement wallon favorisera la mixité socialeet mettra en place l’allocation-loyer. Elle permettra l’accès à un logement à loyer modéré pour les familles en attente d’un logement social. Le futur gouvernement envisagera la révision des loyers pour garantir tant la viabilité des Sociétés de Logement des Services Publics que l’équité entre locataires mais aussi entre les locataires et les candidats locataires.

La Wallonie plus efficace et plus équitable

Pour une Wallonie plus efficace et plus équitable, les partenaires mettent l’accent sur la maîtrise des finances publiques et l’amélioration structurelle du budget, avec la mise en place d’une Agence de la Dette. Ils supprimeront la taxe télé-redevance. Cette mesure sera financée par des économies structurelles. Les partenaires encourageront l’accès à la première propriété grâce à la diminution des droits d’enregistrement et au préfinancement pour les primo-propriétaires. Ils supprimeront le taux de 15% à partir de la 3e habitation. MR et cdH réformeront les droits de succession et de donation afin notamment de favoriser la transmission de l’immeuble familial au conjoint survivant et d’inciter aux investissements dans l’efficience énergétique. La fiscalité automobile sera également adaptée selon trois principes. Il s’agit de la performance sanitaire et environnementale ; la fluidité du trafic ; l’entretien d’infrastructures de qualité.

La Wallonie plus durable et plus innovante

En mettant pleinement en œuvre l’accord de Paris sur le climat et en favorisant les comportements éco-responsables, les partenaires de majorité investissent dans la transition environnementale comme puissant levier d’avenir. L’accent sera mis sur l’efficacité énergétique et la réduction des factures. Citons la création d’un Fonds pour l’efficacité énergétique, la refonte des primes Energie, la réintroduction de l’audit préalable obligatoire. Les économies d’énergie seront soutenues via la fiscalité. Les tarifs de distribution et de transport seront progressivement harmonisés.

En matière de mobilité, le rôle de la Société Régionale Wallonne des Transports (SRWT) sera renforcé. Elle assurera sa digitalisation et la continuité du service. Tenant compte de l’évolution du monde du travail, le gouvernement wallon soutiendra le covoiturage, la création de zones de coworking, la réalisation de plans de mobilité et renforcera le lien entre les TEC et la SNCB.

En matière environnementale, la Région lancera un emprunt obligataire durabl. Elle soutiendra l’économie circulaire et visera l’objectif d’une Wallonie sans diesel pour 2030 ! Pour la gestion des déchets, MR et cdH soutiendront le principe du pollueur-payeur et du coût-vérité.

Le futur gouvernement encouragera la création de quartiers nouveaux. Cela passe par un régime fiscal attractif et un support spécifique. La défense de la ruralité sera un objectif constant des autorités, qui défendront la disponibilité des services, en particulier des services publics, sur l’entièreté du territoire.

Relever le défi socio-économique

Olivier Chastel et Benoît Lutgen concluent : « C’est en créant des emplois et en permettant aux Wallons et aux Wallonnes de prendre leur destin en main que notre Région pourra relever le défi du redressement socio-économique. Animés par un engagement social fort, les partenaires de la majorité gouvernementale wallonne sont pleinement mobilisés. Pendant ces 18 prochains mois, ils oeuvreront pour atteindre ces objectifs : plus d’emplois, plus de prospérité partagée, plus de justice sociale et d’équité fiscale ».

Lire la Déclaration de politique régionale

Télécharger