Immigration

Asile: le gouvernement Michel crée des places d’accueil temporaires.

Par 26 août 2015 Pas de commentaire

Le gouvernement a décidé aujourd’hui de créer des places d’accueil temporaires supplémentaires. Elle seront sous la forme d’unités d’habitation mobiles sur les terrains de Fedasil.

À l’image du reste de l’Europe, notre pays a lui aussi connu, au cours de ces derniers mois, la plus forte augmentation du flux de demandeurs d’asile. Ce flux provient principalement de pays en zone de conflit comme la Syrie et l’Irak. Le taux d’occupation des centres d’accueil collectifs de Fedasil a ainsi fortement augmenté ces dernières semaines. La saturation menaçait le réseau d’accueil. Les places tampon ont été activées. Le 6 août, le gouvernement a donné son feu vert. Ainsi, les casernes ont vu la création de 2500 places d’accueil supplémentaires.

Tout cela demande du temps

Mais cela prend du temps. Les instances concernées (Fedasil, la Croix Rouge et la Défense) font tout ce qui est en leur pouvoir pour aménager au plus vite ces casernes. Le but est de pouvoir y accueillir des demandeurs d’asile. En attendant que les casernes soient prêtes, des unités mobiles seront installées à partir de lundi. L’objectif est de pouvoir continuer à assurer l’accueil des demandeurs d’asile. Il s’agit d’une mesure provisoire. Un comité de monitoring assure en continu le suivi de la situation dans le réseau d’accueil et de la mise en œuvre des différentes mesures. Au vu du flux continu, qui a fortement augmenté, le gouvernement a mis en place en son sein une Task Force Accueil chargée de suivre de près la situation qui évolue rapidement et ce, afin qu’il puisse prendre ses responsabilités avec une connaissance approfondie de la situation et régulièrement actualisée.

Le cabinet Francken préside cette Task Force. Elle rassemble les cabinets du Premier Ministre, des vice-Premiers, des ministres directement impliqués (notamment des Ministres de la Défense et du Budget), ainsi que des experts de l’administration. Elle se réunit au moins une fois par semaine afin de suivre de très près l’état de la situation des entrées et des sorties, des mesures prises et de leurs effets, et de la nécessité de prendre de mesures supplémentaires comme la création de places d’accueil temporaires.

La situation des demandeurs d’asile suivie grâce à la Task Force

Charles Michel, Premier Ministre s’est exprimé. Selon lui : « Le gouvernement fédéral suit la situation de l’accueil des demandeurs d’asile de près via la mise en place d’une taskforce. Les experts au sein de cette taskforce assureront en permanence le monitoring de la situation. Compte tenu du contexte géopolitique actuel exceptionnel, la Belgique prend ses responsabilités. Elle entend donc fournir un accueil décent aux demandeurs d’asile ». Le Premier Ministre continue : « Cette décision fait une nouvelle fois montre de notre grande réactivité. La protection civile construira les premières unités mobiles déjà ce lundi, en collaboration avec la Défense et la Croix Rouge.

Je souhaite remercier expressément tous les collaborateurs et les partenaires sur le terrain. Outre de nombreux efforts, ils ont fait preuve de flexibilité. Cela a permis de mettre sur de bons rails cette grande opération humanitaire. Grâce à cette collaboration sans accrocs, dès la semaine prochaine, les demandeurs d’asile ne seront plus obligés de dormir dans la rue », explique le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration Théo Francken (N-VA). Lundi, les premières unités mobiles seront opérationnelles. Chacune d’entre elle pourra accueillir six personnes ; les unités sont de grande qualité. Au total, la construction de ces unités permettra de loger et nourrir quelque 900 personnes. Elles ne recevront toutefois pas d’aide financière. Les personnes accueillies dans ces facilités mobiles jouiront du même accompagnement que celles hébergées dans un centre d’accueil.