MobilitéSécurité

Mobilité : Améliorer la sécurité autour et dans les gares et points d’arrêt

La ministre Galant souhaite améliorer la sécurité autour et dans les gares et points d’arrêt. C’est pourquoi elle invite les communes à formaliser un partenariat avec la SNCB.

Des mesures visent à améliorer la qualité de l’offre pour le client. A coté de celles-ci, la sécurité du voyageur et du personnel est au cœur même de la Vision stratégique. La Ministre a présenté ce projet en juin dernier.

Ce 3 septembre, la Ministre de la Mobilité a envoyé un courrier à toutes les communes et villes ayant une gare ou un point d’arrêt. Elle leur a rappelé que la SNCB a mis en place des projets de collaboration. Ces derniers visent à maintenir et à améliorer la sécurité dans et autour des gares. La formalisation de cette collaboration passe par la signature d’une « déclaration d’intention en matière de sécurité dans et autour des gares».

Favoriser une collaboration efficace

L’objectif est de favoriser une collaboration efficace entre les différentes parties prenantes. Le Bourgmestre, le Chef de corps de la police locale, le Procureur du Roi, le Directeur Coordinateur de la police fédérale, le Directeur de la police des chemins de fer SPC et le Chef de service du Corporate Security Service de la SNCB. L’objectif visé n’est autre que  l’amélioration de la sécurité et du sentiment de sécurité des habitants, des clients et du personnel des Chemins de fer dans et autour de chacun des points d’arrêt et gares. Dans le cadre de cette coopération, des analyses concernant la sécurité objective et subjective dans les lieux concernés peuvent être réalisées. Elles peuvent se concrétiser ensuite par un plan d’action et l’organisation de rencontres périodiques.

D’autres peuvent également être amenés à intégrer ce partenariat en fonction des spécificités locales. Notons par exemple les services de prévention, des établissements scolaires, les sociétés de transport en commun, etc. Un support du Corporate Security Service de la SNCB est proposé aux communes désireuses d’entamer les démarches.

Depuis 2009 , les autorités ont conclu 71 accords de collaboration avec des résultats positifs. On y trouve des améliorations de la coordination des plans d’actions de sécurité, gestion des comportements agressifs vis-à-vis du personnel et des clients, lutte contre toute formes d’incivilités (tags, dommages causés aux gares, quais et trains), lutte contre toutes formes de vols (de personnes, de câbles…).

La Ministre a demandé à Corporate Security Service de la SNCB  de lui fournir chaque année un rapport d’évaluation. Ce dernier doit présenter le taux de participation des communes , le type d’actions mises en place et leurs résultats. Ainsi, cela permettra le partage des bonnes pratiques et d’améliorer la sécurité constamment autour, dans les gares et points d’arrêt.