La redevance décidée par le Gouvernement fédéral pour les vols de courtes distances (moins de 500 km) est une excellente nouvelle pour notre planète ! Ces sauts de puce, qui restent une aberration écologique, doivent être réduits à leur plus simple expression.

La Wallonie et ses aéroports régionaux espèrent que cette recette nouvelle pourra être investie, rapidement, dans la verdurisation du secteur aérien pour tendre vers le 0 carbone d’exploitation.

L’indispensable connexion Air/Rails doit être une priorité absolue des prochaines années afin de proposer aux usagers des alternatives crédibles. Les nouveaux investissements prévus dans le développement du rail et de la mobilité pourront également, et nous l’espérons, contribuer à un ciel plus vert les prochaines années.

La Wallonie et ses aéroports se tiennent à l’entière disposition du Gouvernement fédéral pour travailler activement à ces pistes d’amélioration.