Pour l’heure, vous pouvez donner du sang jusqu’à votre 66e anniversaire et continuer de donner jusqu’à la veille de votre 71e anniversaire. Ceci à condition que le dernier don n’ait pas été fait il y a plus de trois ans. Par conséquent, près de 8.000 donneurs connus devraient cesser de donner du sang au cours des cinq prochaines années.

En 2011, l’âge maximum pour donner du sang a augmenté passant de 66 à 70 dans notre pays. Cette modification de la loi s’est traduite par plus de 20.000 dons supplémentaires par an. Il n’existe cependant aucune base scientifique pour maintenir cette limite.

Au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Canada, il n’y a plus de limite d’âge depuis longtemps. Au Canada, environ 1,5 % des dons proviennent de donneurs âgés de plus de 70 ans.

Un projet de loi approuvé

Pour pallier ce phénomène, le Conseil des ministres a approuvé un projet de loi à cette fin le vendredi 1er juin 2018.  Toute personne ayant atteint l’âge de 71 ans pourra donc continuer à donner du sang dès l’automne 2018, à condition qu’elle ait donné du sang  pour la première fois avant son 66e anniversaire et que le dernier don ne remonte pas à plus de 3 ans.

Le médecin de contrôle de la Croix-Rouge jugera si le donneur est apte au don. L’état de santé individuel du donneur est en effet essentiel pour déterminer s’il est en mesure de donner du sang en toute sécurité.

Pour le MR, toutes les questions liées à la santé et à des soins de qualité pour tous sont primordiales.

Ceci pourrait aussi vous intéresser

https://www.mr.be/cancer-20-000-tests-rembourses-aux-patients/

https://www.mr.be/120-000-patients-pourront-se-faire-rembourser-leur-aide-psychologique/

Pour des soins de santé de qualité