Richard Miller, vice-président du Conseil d’administration de la RTBF, remet son mandat d’administrateur à la disposition de son parti, le Mouvement Réformateur, pour cause d’incompatibilité avec le statut d’expert dans un cabinet ministériel, fonction qu’il assumera, à partir de ce mardi 11 février, au cabinet du Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet.

 

Richard Miller sera particulièrement associé aux dossiers relatifs à la francophonie internationale et à l’audiovisuel européen. « Je suis fier de la confiance que me témoigne Pierre-Yves Jeholet et me réjouit de pouvoir apporter mon expertise au projet politique qu’il conduit pour les Francophones de Wallonie, de Bruxelles, mais aussi au sein de la Francophonie internationale », déclare-t-il. « Je regrette de devoir quitter le CA de la RTBF. Cette décision personnelle est difficile mais j’estime que mon expérience sera davantage utile et valorisée en étant au service du Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles ».

 

Cette décision entraîne un mouvement au sein des administrateurs MR au Conseil d’administration de la RTBF.

 

Le président du MR Georges-Louis Bouchez a décidé de désigner Jean-Philippe Rousseau à la vice-présidence, tandis que Frédéric Maghe fait son retour au sein du Conseil d’administration.  « Jean-Philippe Rousseau a déjà assuré la vice-présidence du CA de la RTBF. Secrétaire administratif du MR, diplômé de l’IHECS, il est réputé pour sa minutie, son implication personnelle et sa maîtrise des dossiers. Il a donc toute ma confiance pour exercer cette fonction », indique le président du MR. « Quant à Frédéric Maghe, c’est également un collaborateur précieux pour le MR et sa force de travail n’est plus à démontrer. Sa jeunesse est également une preuve supplémentaire du renouveau en cours au MR », conclut Georges-Louis Bouchez