Sur proposition du Ministre de l’Economie, Willy BORSUS, le Gouvernement de Wallonie a approuvé l’octroi d’une prime à l’investissement en faveur des entreprises actives dans la fabrication de produits liés à la COVID-19. Un budget de 20 millions a été mobilisé pour cette mesure. Notons que la Commission européenne a validé le mécanisme.

Willy BORSUS : « Il s’agit de prendre en compte l’important travail accompli par nos entreprises pendant la crise, de les aider à le poursuivre, de pérenniser voire d’amplifier l’activité. Pour rappel, le biopharma est le secteur n°1 en Wallonie en terme de valeur ajoutée, il occupe plus de 16.000 emplois directs, dont près de 4000 dans des PMEs et 35.000 emplois indirects, et il constitue 27% de nos exportations wallonnes ».

Cette aide à l’investissement, à destination des PME et des grandes entreprises qui possèdent une unité d’établissement en Wallonie, sera octroyée pour la fabrication des produits suivants : les médicaments (y compris les vaccins) et les traitements médicaux, leurs produits intermédiaires, les principes pharmaceutiques actifs et les matières premières ainsi que les outils de diagnostic.

Comme c’est le cas pour les aides à l’investissement classiques, il s’agira de subventions directes.

Le montant minimal de l’investissement est fixé à 50.000 €. Le niveau de l’aide est fixé à 50 % des coûts admissibles, tant pour les PME que pour les grandes entreprises, avec un plafond fixé à 1,5 millions €.

Les coûts admissibles doivent être nécessaires à la fabrication des produits liés au COVID-19, tels que :

  • l’aménagement et l’équipement de bâtiments ;
  • le matériel neuf, d’occasion ou reconditionné, et les coûts accessoires y afférents, nécessaire à la fabrication qui inclut le stockage et le transport ainsi que le conditionnement éventuel des produits ;
  • les coûts liés aux essais de mise en service des nouvelles installations de production ;
  • les coûts liés à la certification des produits.

Pour pouvoir prétendre à cette aide, le projet d’investissement doit être achevé dans les six mois suivant la date d’octroi de l’aide.

L’aide à l’investissement sera octroyée jusqu’au 30 juin 2021 au plus tard et les dossiers doivent être déposés au plus tard pour le 30 avril 2021, auprès de l’Administration.

Cette mesure s’inscrit aussi dans la dynamique européenne de soutien à la relance.