Communiqués

Plan stratégique fibre optique : 257 zonings wallons seront équipés en Très Haut Débit

Le Ministre de l’Economie et du Numérique, Willy BORSUS, et le Ministre de la Mobilité, Philippe HENRY lancent un plan stratégique pour le déploiement de la fibre optique en Wallonie dans le but d’équiper à courte échéance les zones d’activités économiques d’une connectivité à Très Haut Débit (THD). Une nécessité de connectivité des entreprises qui apparait encore davantage prioritaire au regard de la crise actuelle.

« Ce plan est à la mesure de nos ambitions et de notre volonté d’accompagner nos entreprises et nos PME dans la digitalisation. Nous nous devons de garantir à tous les acteurs économiques une compétitivité de haut niveau. A cet égard, il me paraît capital que le Gouvernement de Wallonie investisse dans un tel dispositif qui permettra d’améliorer la connectivité de nos zones d’activité économique » indique Willy BORSUS.

Depuis 2002, la gestion commerciale du réseau de fibre optique est assumée par la SOFICO. Sa gestion technique est quant à elle confiée à la Direction de la Télécommunication du Service Public de Wallonie qui est chargée d’étudier, de développer, d’entretenir et d’exploiter les réseaux de câbles de cuivre et de fibres optiques de télécommunication situés le long du réseau autoroutier, routier et le long des voies hydrauliques. C’est aussi dans ce contexte qu’est commercialement valorisée l’exploitation de ce réseau.

En concertation avec la SOFICO, l’Agence du Numérique, le Service Public de Wallonie et les différents opérateurs d’accès, les Ministres ont convenu qu’une amélioration de la connectivité des entreprises à un niveau de qualité élevée, couplée à une réadaptation de l’offre était nécessaire, de même que l’optimisation de la couverture Haut Débit en Wallonie.

Plus concrètement, l’ambition de ce plan stratégique est de câbler 154 zonings additionnels (rassemblés en 136 clusters soit groupements de zonings), en investissant 81,08 millions € (via la SOFICO) sur 3 axes de développement, et étalés sur 10 années (dont 63 millions € les 5 premières années), pour atteindre une couverture totale finale de 257 zonings sur une distance totale de 1.494 km.

Premier axe : La mobilité

Le but poursuivi en matière de mobilité avec le déploiement du réseau de fibre optique est de continuer à déployer et à intensifier un réseau en cohérence avec les nouveaux systèmes de transport intelligent (ITS), l’installation de caméras supplémentaires, la continuité du plan lumière et le développement des voitures connectées.

La fibre optique est également nécessaire le long des voies hydrauliques, tant pour ses besoins de gestion que pour sa proximité avec plusieurs d’activités stratégiques.

« En mutualisant les investissements, ce plan va nous permettre de développer les moyens assurant la mobilité des usagers du Réseau Structurant routier mais aussi des Voies Hydrauliques, de manière, par exemple, à télécommander des ouvrages d’art depuis Perex », se réjouit le Ministre Philippe HENRY.  « Il contribuera également à réduire le nombre de véhicules sur nos routes en intensifiant les possibilités de travail à distance par une meilleure couverture en haut débit du territoire wallon ».

Deuxième axe : l’économie

La valorisation commerciale du réseau de fibres optiques est une opportunité à saisir, qui permettra à la SOFICO de renforcer son positionnement en tant que fournisseur neutre de connectivité, en proposant notamment une offre Très Haut Débit aux entreprises wallonnes.

Troisième axe : l’intérêt général

L’équipement et le déploiement de l’infrastructure fibre optique en Wallonie, et plus particulièrement dans les zones d’activité économique, doit être intensifiée, au regard des enjeux actuels de notre société.