Le gouvernement fédéral réforme les pensions pour garantir leur avenir. Le principe est que chacun parte un peu plus tard à la retraite. Cela garantira à chacun une pension plus élevée. Et cela tiendra mieux compte de l’espérance de vie qui a augmenté de près de 20 ans depuis la mise en place du système de pensions en 1925. Pourtant, le Parti Socialiste ne veut pas de cette réforme.

Des propos contradictoires tenus par des socialistes

Qui a dit… ?

« Compte tenu de l’évolution de l’espérance de vie, les réformes sont indispensables. Tous les ans, l’espérance de vie augmente de deux mois. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Notre système de pensions date des années soixante. Le système doit évoluer. Il faut prendre des mesures impérativement pour faire en sorte que, progressivement, chaque personne qui a entre 50 et 60 ans travaille plus longtemps qu’aujourd’hui et contribue plus longtemps au financement de notre sécurité sociale. Il faut bouger. Si on ne le fait pas, les jeunes d’aujourd’hui devraient payer des sommes insupportables pour garantir un niveau acceptable de sécurité sociale ou alors on n’aura tout simplement plus de sécurité sociale efficace pour tout le monde. Si quelqu’un a la lampe d’Aladin, il n’a qu’à nous la donner, on va l’utiliser. Mais en attendant, on doit faire face à la situation.

Réponse : Elio Di Rupo, actuel Président du Parti socialiste, le 14 février 2012, alors qu’il était Premier ministre.

Qui a dit… ?

“Je suis pour l’allongement de la durée du travail. En Belgique, on part trop tôt à la retraite”.

Réponse : Michel Daerden, Ministre PS des Pensions de 2009 à 2011.

Qui a dit ?

“C’est une question de bon sens. Si on ne réforme pas, les jeunes d’aujourd’hui devront payer des sommes insupportables”.

Réponse : Elio Di Rupo, Président du PS depuis 1999.

Qui a dit ?

“Le pari est de gagner quelques années de vie active et de contribuer ainsi à l’équilibre des régimes”.

Réponse : Guy Spitaels Président du PS de 1981 à 1992.

La réforme des pensions est nécessaire

Il est donc temps d’arrêter les mensonges. La réforme des pensions est indispensable. Dix ministres socialistes des pensions successifs se sont contentés d’être les spectateurs passifs d’un système qui, jours après jours, allait droit dans le mur. Nous devons garantir le paiement des pensions sur le long terme, pour nos enfants et nos petits-enfants. Pour y parvenir il faut bousculer les idées reçues et oser dépoussiérer le système actuel.

La réforme des pensions vise plusieurs objectifs :

  • faire en sorte que les pensions soient payables demain
  • renforcer le lien entre carrière professionnelle et pension
  • harmoniser les différents régimes
  • lutter contre la pauvreté en relevant les pensions minimums
  • renforcer le second pilier pour garantir un niveau de vie plus en phase avec les revenus
  • mieux informer le citoyen sur sa situation

Ceci pourrait aussi vous intéresser :

Tout sur la réforme des pensions

Qu’est-ce que la pension à points ?

A quel âge puis-je prendre ma pension ?

Quel sera le montant de ma pension ?