Le Secrétaire d’Etat Mathieu Michel est notamment en charge de la Régie des Bâtiments. Cette structure gère 900 bâtiments fédéraux pour un total de 6,8 millions de m2. Leur entretien requiert un investissement important.

Dans le journal « L’Echo », Mathieu explique qu’il est nécessaire d’investir 5 milliards d’euros durant les dix prochaines années pour assurer le bon entretien des bâtiments. La seule rénovation énergétique est estimée à environ 500 millions. Des bâtiments spécifiques nécessitent des investissements importants (centre de Police de Gand, rénovation du palais de justice de Bruxelles, construction d’un centre pour demandeurs d’asile…). En tout, 160 projets sont identifiés. Ces investissements sont nécessaires car un patrimoine qui n’est pas bien entretenu se dégrade plus rapidement, et des travaux plus lourds sont alors nécessaires.

En bon libéral, Mathieu Michel est conscient qu’il faudra établir des priorités car il ne sera pas possible de tout faire en même temps. Il envisage aussi diverses solutions pour dégager des moyens. Le développement du télétravail devrait par exemple permettre de réduire la superficie des bureaux de 30%. Cela permettrait déjà d’économiser cinq millions. Mathieu Michel ne ferme pas la porte non plus à la vente d’une part des actifs immobiliers de l’Etat fédéral. 300.000 m² de bâtiments sont vides actuellement. Pour Mathieu Michel, les bâtiments qui ne seront pas réaffectés doivent être vendus.

Mathieu Michel voudrait aussi rediscuter de la location de bâtiments par l’Etat. Actuellement, celui-ci dépense 450 millions d’euros par an en loyer. Il y a quelques années, l’Etat a en effet préféré être locataire plutôt que propriétaire, mais cet argent sort des caisses publiques pour ne plus y revenir. Mathieu Michel préfèrerait donc inverser la logique.

Lire l’article dans l’Echo