Faisant suite aux incidents dans les Marolles du week-end dernier, le MR de la Ville
de Bruxelles plaide pour des politiques d’éducation et de prévention inculquant les
valeurs de respect ainsi que l’instauration de kôbans bruxellois.

David Weytsman, Chef de Groupe du MR de la Ville de Bruxelles avait réagi directement à
cette triste actualité : « Je souhaite avant tout rendre hommage et remercier les femmes et
hommes des métiers de secours et d’urgence pour leur travail dans des conditions de plus en
plus difficiles. Ces délits, de plus en plus fréquents dans certains quartiers dont les Marolles et
Stalingrad, sont juste inadmissibles ! ».

Le MR rappelle que les commerçants et habitants de
ces quartiers demandent, depuis plusieurs années, une présence policière accrue et des
caméras de télésurveillance.

« Aujourd’hui, outre une présence policière forte et un réseau de télésurveillance plus efficace,
je plaide pour une politique d’éducation et de prévention qui inculque les valeurs de respect à
avoir devant les pompiers, policiers et urgentistes » continue le libéral. D’une part, le MR
demande à la Ville de lancer un programme d’éducation dans toutes les écoles de la
Ville en rappelant le rôle positif des services de secours et d’urgence dans notre
société. D’autre part, la Ville doit engager un travail de prévention, auprès des
jeunes, avec les Maisons de Quartier, les Maison de Jeunes et de BRAVVO. La Ville doit en
faire une priorité !

Pour plus de dissuasion contre la criminalité, le MR propose également l’installation de
kôbans bruxellois. A l’instar de ce qui se fait, avec efficacité au Japon, il s’agit de petits
commissariats, fixes ou mobiles, installés dans les quartiers les plus difficiles où la police est
visible 24h/24.

L’autorité publique doit montrer encore davantage sa présence dans ces
quartiers difficiles.