Sur proposition du Ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme, Willy BORSUS, le Gouvernement de Wallonie a validé l’octroi d’une subvention de 2,05 millions € destinée à financer et à accélérer le projet d’extension du nouveau Parc d’activités économiques Long Rena de la Ville de Waremme.

Pour Willy BORSUS : « Le développement du Parc d’activités économiques de la Ville de Waremme devait bénéficier d’un coup d’accélérateur. Dans le contexte économique actuel, il me paraît important que de tels investissements, qui créeront de l’emploi, profiteront au redéploiement économique et à la relance de la Wallonie, soient encouragés. Avec cette extension, la création de 700 à 800 emplois est annoncée. »

Le projet du parc d’activités économiques Long Rena de la Ville de Waremme, qui porte sur une extension du parc existant de Bleret, avait à l’époque été retenu dans le cadre de l’appel à projet Sowafinal 3. Pour rappel, il s’agissait d’une sélection opérée en 2018 par le Gouvernement wallon et qui représentait un investissement global de 330 millions € pour le développement de projets structurants en faveur du redéploiement économique de notre Région.

À l’échelle communale, l’extension du Parc d’activités économiques de Bleret, rebaptisé PAE de Waremme Long Rena pour sa commercialisation, est située en périphérie de Waremme et à proximité de l’axe autoroutier Liège-Bruxelles (E40).

Ce parc de 40 hectares s’inscrit en extension d’une petite zone d’activité économique mixte existante, le long de la Chaussée Romaine sur l’axe régional RN69, sur des terrains non encore urbanisés repris en ZAEM et ZAEI (zone d’activités économiques industrielles) au plan de secteur.

Le budget global retenu en financement Sowafinal 3 pour ce projet est de 12.916.000 €.

Afin d’accélérer sa mise en œuvre, le Gouvernement de Wallonie, sous l’impulsion du Ministre Willy BORSUS, a permis le transfert d’environ 6.5 millions € en financement Sowafinal 2.

La phase 1 des travaux pour laquelle 2,058 millions € vient d’être engagée, portera notamment sur le renforcement des réseaux d’eau, de gaz et d’électricité le long de la N69 Chaussée Romaine, la réalisation de deux giratoires, la pose d’un égouttage, la mise en place de séparateurs de trafic entre les deux ronds-points, la réfection du tarmac et l’installation de dispositifs d’éclairage.