SOPHIE WILMÈS,

Vice-Première ministre et ministre des Affaires étrangères, des Affaires européennes et du

Commerce extérieur, et des Institutions culturelles fédérales

MATHIEU MICHEL,

Secrétaire d’État à la Digitalisation, chargé de la Simplification administrative, de la Protection de la vie privée et de la Régie des bâtiments

 

Ce vendredi 28 mai, sur proposition de Sophie Wilmès, Vice-Première ministre et ministre des Institutions culturelles fédérales et Mathieu Michel, le Secrétaire d’État chargé de la Régie des bâtiments, le Conseil des ministres a décidé de lancer un marché public pour les travaux de réparation les plus critiques suite à l’incendie survenu au Palais des Beaux-Arts.

Compte tenu de l’urgence impérieuse de réaliser ces travaux, le Conseil des ministres a opté pour une procédure négociée sans publication préalable avec l’entreprise qui avait déjà réalisé une série de travaux et qui connaît toutes les particularités techniques et architecturales du bâtiment.

Cette procédure ne concerne que la reconstruction des espaces d’exposition tels qu’ils étaient avant l’incendie, tout en veillant à actualiser les systèmes au regard des nouvelles normes de sécurité et des technologies les plus récentes.

Les frais seront intégralement remboursés par la compagnie d’assurance, et le cas échéant ceux qui ne seraient pas couverts par l’assurance seront pris en charge par la régie des bâtiments.

Sophie WILMÈS, Vice-Première ministre et ministre des Institutions culturelles fédérales : « je suis heureuse que l’on ait franchi aujourd’hui une nouvelle étape dans la reconstruction de Bozar après cet accident malheureux. Le soir même de l’incendie, je me suis rendue au Palais pour constater les dégâts avec les équipes sur place et déjà prendre des contacts en vue des réparations. Avec mon collègue Mathieu Michel, nous sommes donc mobilisés depuis le premier jour. Bozar est un écrin précieux à l’émulsion culturelle et au rayonnement artistique de et dans notre Capitale. Nous devons en prendre soin. Je remercie toutes celles et tous ceux qui donnent de leur temps et de leur énergie à cette fin. »

Mathieu MICHEL, Secrétaire d’Etat en charge de la Régie des Bâtiments : « Cette réaction rapide du gouvernement fédéral pour protéger notre patrimoine historique et culturel est le fruit d’une bonne collaboration entre la Régie des Bâtiments et BOZAR. Je tiens également à souligner l’attitude constructive des assureurs dans ce dossier et le travail des équipes qui ont travaillé jour et nuit dans le Palais. Tout le monde, ensemble, a collaboré dans ce dossier pour faire de sorte que BOZAR puisse ouvrir ses portes pour le grand public le plus rapidement possible. Pour le gouvernement et pour la Régie des Bâtiments, la remise en état ce bâtiment est une priorité. »

Rétroactes

Le 18 janvier 2021, le Palais des Beaux-Arts a été touché par un incendie majeur à la suite d’un court-circuit dans l’armoire électrique d’un groupe de climatisation sur le toit. Le feu s’est répandu rapidement et a gravement endommagée le toit, exposant l’intérieur des salles d’exposition à la pluie, la neige et aux intempéries.  L’eau utilisée en abondance pour lutter contre l’incendie a pénétré dans les dégagements de la salle de concert. Malgré le déploiement rapide des pompes, l’énorme quantité d’eau a causé des dégâts importants.

Les premiers travaux de réparation nécessaires suite à l’incendie ont déjà été effectués immédiatement après l’incendie. Ainsi, une imperméabilisation et une gouttière temporaires ont été installées par l’entreprise Denys, les lanternes des salles d’exposition ont été nettoyées afin d’être accessibles à l’ingénieur de stabilité et les parties endommagées de l’orgue ont été enlevées et stockées.

Toutefois, ces solutions ne sont que des solutions provisoires, en particulier en tenant compte des conditions météorologiques actuelles. En dépit des mesures prises, le risque d’une dégradation rapide de la couverture provisoire et donc la survenance de nouveaux dégâts restent très significatifs et croissants au fil du temps.

Sont visés par ce marché public, les travaux pour la zone identifiée en orange sur le plan :