Lors d’une rencontre en visioconférence avec tous les acteurs de l’enseignement supérieur et un expert sanitaire, Valérie Glatigny a rappelé que, conformément à la notification du comité de concertation du mercredi 24 mars, les cours pourraient reprendre en code orange le 19 avril, sauf si la situation sanitaire se dégradait.

Pour rappel, le code orange prévoit que les activités d’apprentissage et d’évaluation en présentiel ne peuvent rassembler simultanément plus de 20 % du nombre total d’étudiants de l’établissement.

Par ailleurs, la session d’examens à venir se déroulera selon la même logique, en code orange.

Pour rappel, le code orange prévoit que des examens peuvent être organisés en présentiel, moyennant le respect d’un protocole strict, qui prévoit notamment :

  • Port du masque obligatoire.
  • Distance physique de minimum 1 mètre 50.

Les horaires d’examens doivent être communiqués aux étudiants au plus tard un mois avant le début de la période d’évaluation. Il est cependant possible de modifier la date et l’horaire d’une épreuve encore 10 jours avant la date annoncée, et en tout temps en cas de force majeure.

Si les modalités d’examens nécessitent une modification de la description de l’unité d’enseignement, l’arrêté de pouvoirs spéciaux n° 41 prévoit que les changements doivent être communiqués aux étudiants pour le 26 avril au plus tard.

La situation sanitaire continuera naturellement à être monitorée dans les deux semaines à venir.