Réunis en visioconférence, la Ministre Valérie Glatigny et les acteurs de l’enseignement de promotion sociale ont acté la nécessité de renforcer les dispositions destinées à lutter contre la propagation de la Covid.

Ce renforcement, justifié par la situation sanitaire, se traduira dans la pratique par une limitation de la présence dans les locaux selon les dispositions du code orange (maximum 20% de présence dans l’établissement ou l’implantation) et par un glissement significatif vers l’enseignement à distance quand les activités d’apprentissage le permettent, tout en conservant la possibilité pour les travaux pratiques de se tenir en présentiel.

L’objectif reste de garantir un enseignement de qualité tout en assurant la sécurité sanitaire des étudiants et des membres du personnel.Les stages sont maintenus, et les étudiants stagiaires doivent se conformer aux consignes prévues par le lieu de stage.

Pour la période de Toussaint, la possibilité sera laissée à chaque pouvoir organisateur, ou établissement, d’octroyer 2 jours de congé (les 9 et 10 novembre) sur base d’une concertation locale. Les cours qui n’ont pu être donnés seront proposés à un autre moment.

Les étudiants sont invités à prendre contact avec leur établissement pour toute information.

Ces nouvelles dispositions mentionnées ci-dessus seront contenues dans une version adaptée du protocole régissant l’organisation des cours et évaluations dans l’enseignement de promotion sociale, qui rentrera en vigueur une fois validé par le Comité de Concertation.