C’est une triste nouvelle que nous vous partageons aujourd’hui. Luc Coisman, conseiller communal à Grez-Doiceau est décédé des suites de complications respiratoires, à l’âge de 48 ans. Fort engagé dans la politique locale en Brabant-wallon, Luc avait été échevin dans sa commune avant d’endosser le rôle de conseiller communal. « Pango », comme ses proches le surnommaient était également fort impliqué dans les mouvement de jeunesses gréziens.

Admis fin octobre aux soins intensifs des suites d’une complication liée au Covid-19, il s’était réveillé il y a quelques jours d’un coma de près de 99 jours. Les dernières nouvelles étaient bonnes, personne ne présageait cette terrible annonce.

Pour le MR de Grez-Doiceau : « Les mots nous manquent pour exprimer la tristesse qui envahit toute notre section, surtout après la vague d’espoir que nous avaient offert ces dernières semaines. C’est un véritable vide qui s’est creusé d’u seul coup, avec cette terrible nouvelle. »

Luc respirait la joie de vivre et la confiance en l’avenir. C’était un compagnon de longue date, engagé, avisé, enthousiaste et volontiers espiègle. Ses nombreuses qualités et sa présence vont nous manquer, que ce soit au sein de la section, mais aussi au Conseil communal et dans les nombreuses activités et associations dans lesquelles il était partie prenante ou participant enthousiaste. »

Le Mouvement Réformateur par le biais de son Président, Georges-Louis Bouchez souhaite s’adresser en particulier à ses proches : « Toutes nos pensées vont vers Maureen, Fanny et Margaux, mais aussi vers ses parents et tout le reste de sa famille. »